Alien Thunder – Film de Claude Fournier

Alien Thunder (Le tonnerre rouge) de Claude Fournier (1974) s’inscrit dans l’histoire du cinéma québécois comme l’un des rares westerns purs et durs ayant été produits ici.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2008/12/tonnerre-rouge_encart_lapresse19741227.jpg
Une scène du film Alien Thunder de Claude Fournier

Une scène du film Alien Thunder de Claude Fournier

Réalisé par Claude Fournier après Deux femmes en or et Les chats bottés, Alien Thunder s’inscrit dans l’histoire du cinéma québécois comme l’un des rares westerns purs et durs ayant été produits ici. Inspiré d’événements historiques, le film raconte le tragique destin d’un Amérindien de la Saskatchewan pourchassé par deux sergents de la police montée pour avoir tué une vache afin d’éviter la famine à sa famille.

Somme toute assez peu connu, ce film fut le premier long-métrage canadien doté d’un budget de production dépassant le million de dollars. Malgré cela, et trois sorties en salles (deux en VO au Canada et au Québec, la troisième en VF durant les fêtes de fin d’année 1974), Alien Thunder a été un échec commercial retentissant. Il faut reconnaître que sa narration lente, son absence de moments épiques et quelques touches de documentaire militant peu communes le distinguent du reste de la troupe. Le film n’est pas non plus exempt d’errances dans le traitement, évasif et trop distancié, de se son sujet et n’exploite jamais vraiment le potentiel de son récit. Au final, cet étonnant mélange aura eu raison des critiques qui n’ont pas été très loquaces à son endroit, et du public qui l’a largement boudé. Le film avait été coté 5 par l’Office des communications sociales (Mediafilm).

Donald Sutherland dans le film Alien Thunder de Claude Fournier

Donald Sutherland dans le film Alien Thunder de Claude Fournier

Pourtant, plus de quarante ans après sa sortie, le charme opère encore, peut-être justement à cause de ses faiblesses d’alors. Ce western atypique mériterait donc d’être redécouvert, à défaut d’être réhabilité, ne serait-ce que pour son refus du sensationnalisme ou de moralisme, par sa volonté de filmer de façon neutre les us et coutumes du peuple Cree sur un plan d’égalité avec les forces de l’ordre canadiennes. Il est disponible en DVD (l’édition Scorpion Releasing de 2011 est la seule recommandable) et en VOD.

Au Québec, le titre de la version française était Le tonnerre rouge tandis qu’aux États-Unis, le film est sorti sous le titre Dan Candy’s Law. Dans certains pays, le film a été commercialisé sous le titre Indian Killer.

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives