Born for Hell (Né pour l’enfer) – Film de Denis Héroux

Né pour l’enfer reprend à son compte les meurtres de Richard Speck survenus à Chicago dans les années soixante. Particulièrement horrible, le film de Denis Héroux va bien au-delà de l’étiquette sexploitation qu’on lui colle souvent.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2009/01/born-for-hell.jpg

Jusqu’où s’arrêtera le tueur de femmes ?

Mathieu Carrière et Carole Laure dans Born for Hell de Denis Héroux

Mathieu Carrière et Carole Laure dans Born for Hell de Denis Héroux

Born for Hell (aussi connu sous le titre Naked Massacre en anglais et Né pour l’enfer en français) est un drame d’horreur coproduit par le Québec au beau milieu des années 70, à l’époque florissante de la série B canadienne.

Born for Hell, tourné à Hambourg, est librement inspiré d’un fait divers qui avait fait grand bruit dans l’Amérique alors en plein chaos du Viet-Nam. À Chicago, un vétéran du nom de Richard Speck, assassina froidement plusieurs infirmières dans leur appartement.

Cette production pas particulièrement sanglante, pas particulièrement sexploitation a été réalisée par nul autre que Denis Héroux, l’un des maîtres à penser du glauquissime québécois, tant à travers ses comédies poussives (J’ai mon voyage!), ses soft-porn éloquents Valérie, 7 fois… (par jour) ou encore ses quelques productions d’horreur. Il a par la suite tourné sa carrière vers la production de films beaucoup plus « présentables ».

Born for Hell est disponible sur archive.org et aussi sur de nombreuses chaînes YouTube, dans une version censurée de 1h25.

Affiche du film Naked Massacre (aka Born For Hell)

Affiche du film Naked Massacre (aka Born For Hell)

Lors de sa sortie au Québec, Le Petit journal (édition du 14 au 20 mars 1976), faisait un parallèle entre Born for Hell et les crimes de Richard Speck, en assimilant presque le film de Denis Héroux à un documentaire. L’article – non signé – se concluait ainsi : « Né pour l’enfer », un film passionnant qui retient l’attention de tous, mais surtout des cinéphiles avertis, vient de prendre l’affiche dans plusieurs cinémas du Québec. Une super-réalisation de Denis Héroux qui marque le début d’une nouvelle ère en ce qui regarde le cinéma d’aventures. (sic) Il montre, à partir de faits réels et précis, une violence à l’état clinique et pur. C’est un film qui ne défend pas de thèse, mais qui n’en est pas moins, à travers la violence qu’il charrie, un terrible avertissement.

Pour en savoir plus

Le film étant encore largement commenté sur internet, il existe de nombreuses pages à propos du film. En voici une en français : http://tortillafilms.tortillapolis.org/ne-pour-l-enfer.html

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives