Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer – Film de Jacques W. Benoit

Scénariste de queles films de Denys Arcand, Jacques W. Benoit livrait en 1989 ce Comment faire l’amour avec un nègre…, son seul film québécois.

Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer est l’adaptation cinématographique du premier roman de l’auteur haïtien Dany Laferrière, qui a connu un succès retentissant dans plusieurs pays, notamment dans le monde anglophone où l’on a comparé son auteur à Bukowski et à Miller. Le film a été réalisé par Jacques W. Benoît, dont il s’agit à ce jour du seul film.

Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer relate l’histoire de deux gars qui cherchent la femme de leur vie, fantasmant sur la femme blanche. Ils passent la plupart de leur temps dans un taudis du Plateau Mont-Royal, à la recherche de la conquête féminine.

Le roman de Laferrière propose donc une vision assez sombre sur Montréal, sur les hommes et les femmes. Une vision humoristique bien entendu, de la femme intellectuelle, d’un minable appartement. Appartement où vivent deux garçons, représentant un tiers monde à notre porte. Le film est aussi une métaphore sur la marginalité et sur l’impossibilité des noirs de communiquer normalement avec les autres, il a gardé malgré les années une force et une actualité assez rare.

Résumé

Deux jeunes Noirs dénommés Vieux et Bouba habitent un deux-pièces surchauffé situé en plein coeur de Montréal, au Carré-Saint-Louis. Vieux, jeune homme plein de charme, rêve de devenir écrivain. En attendant, il fréquente les filles des bars du Quartier Latin. Rien en commun avec l'excentrique Bouba, adepte du Coran, passionné de jazz et maître de la "drague immobile".

Les deux compères partagent cependant un sens critique décapant et une désinvolture à toute épreuve. Leur insolence provoquera, à leur insus, la colère de plusieurs individus. Mais qu'importe comme dirait Vieux, puisque c'est l'été, qu'il y a beaucoup de bière, des Blanches et pas de dictateur.

Source : Annuaire du cinéma québécois 1989, p. 30

Distribution

Isaach de Bankolé (Vieux) ; Maka Kotto (Bouba) ; Julien Poulin (pusher #1) ; Roy Dupuis (pusher #2) ; Denys Trudel (pusher #3) ; Antoine Durand (François) ; Jacques Legras (vendeur machines à écrire) ; Mark Bromilow (Desmond)...

Les Miz : Roberta Bizeau (Miz Littérature) ; Myriam Cyr (Miz Suicide) ; Marie-José Gauthier (Miz Mystique) ; Susan Almgren (Miz Duras) ; Alexandra Innes (Miz "Oh My God") ; Nathalie Coupal (Miz Désabusée) ; Isabelle L'Écuyer (Miz Rousse) ; Patricia Tulasne (Miz Féministe) ; Tracy Rey (Miz Guili-Guili) ; Dominique James (Miz Osiris) ; Nathalie Talbot (Miz Bicyclette)

Avec la particpation de Dany Laferrière, Fayolle Jean ; Alain Chartrand et Luc Picard

Fiche technique

Genre: Comédie, comédie satirique - Origine: coproduction Québec-France, 1989 - Sortie en salles: 3 mars 1989 dans 19 salles au Québec - Durée: 1h37 - Visa: 13 ans et plus - Tournage: 3 juillet au 28 août 1988 à Montréal - Budget: 2,5 M$ - Box office: 62 000 entrées en salles au Québec

Réalisation: Jacques W. Benoît - Scénario: Dany Laferrière, Richard Sadler d'après le romon de Dany Laferrière (VLB Éditeur) - Production: Richard Sadler, Henry Lange - Productrice déléguée: Ann Burke - Producteur exécutif: Richard Sadler - Distribution: ASKA Film Distribution

Équipe technique - Conception sonore: Claude Langlois - Direction artistique: Gaudeline Sauriol - Montage: Dominique Roy - Musique: Manu Dibango - Photographie: John Berrie - Son: Serge Beauchemin