Derrière moi – Film de Rafaël Ouellet

Dans Derrière moi, drame traitant de la prostitution juvénile, Rafaël Ouellet livre une seconde réalisation sensible et touchante, tout simplement remarquable.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2013/04/derriere-moi_ouellet.jpg

Derrière moi est le second long métrage de fiction réalisé par Rafaël Ouellet, un an après Le Cèdre penché, un premier long métrage remarqué. Ce long métrage indépendant à petit budget fut présenté, entre autres, au Festival international de Toronto, au Festival du nouveau cinéma de Montréal et en compétition au Festival de San Sebastian

Mot du réalisateur

Extraits des notes de presse

Derrière moi vient d’un désir personnel d’explorer les nuances de deux jeunes femmes, leurs forces et leurs faiblesses. D’un désir également de composer avec certains thèmes comme ceux de l’identité, la trahison, la fin de l’innocence, la violence invisible. Thèmes et explorations que j’ai abordés dans mes courts métrages artisanaux des dernières années. La fin de l’enfance de Pierrot dans Face b, l’abandon et la trahison dont est victime Marta, cette jeune Polonaise de Przeprowadzka, la vie gâchée du petit William par les erreurs de sa mère de Dans l’est, ou encore la douce vengeance d’Elisabeth sur sa soeur un soir d’automne dans I Morkret.

L’actualité comme point de départ

La dure réalité de la prostitution juvénile a inspiré plusieurs films et séries télévisées ces dernières années. Trop souvent spectaculaires, sensationnalistes et même vulgaires, ces films auront toutefois ouverts les yeux de la population sur un problème majeur de notre époque. Pas question ici de profiter d’un sujet à la mode. Avec Derrière moi je n’ai pas l’intention ni la prétention de dénoncer ou de juger les coupables et les victimes, même si comme plusieurs, j’ai été consterné d’apprendre il y a quelques années, toutes les horreurs du trafic humain, principalement les cas d’esclavagisme sexuel.

En faire un film

À partir de cette situation, plusieurs histoires sont possibles, et celle que je souhaitais explorer est celle de la séduction et de l’influence d’une escorte (Betty interprétée par Carina Caputo) sur une jeune fille (Léa interprétée par Charlotte Legault). L’adolescence est cette période trouble pour plusieurs où l’on veut être ce que l’on n’est pas et être où l’on n’est pas, et c’est sur cet aspect que repose le recrutement de ces filles. Betty doit rendre, subtilement, son personnage d’escorte attrayant pour Léa. Il faut donc explorer cette séduction calculée mais s’arrêter avant les véritables horreurs. Horreurs qui feront leur bout de chemin dans la tête du spectateur une fois le film terminé.

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives