Doublures – Film de Michel Murray

Doublures de Michel Murray met en vedette Luc Picard dans les rôles de quatre trentenaires abordant chacun à leur manière la lourde responsabilité d’être père.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2009/01/doublures_encart_lapresse19940122.jpg
Luc Picard et Christine Séguin dans le film <em>Doublures</em> de Michel Murray (image tirée du film)

Luc Picard et Christine Séguin dans le film Doublures de Michel Murray (image tirée du film, coll. filmsquebec.com)

Abordant la responsabilité d’être père, Doublures est le seul et unique long métrage de fiction réalisé par Michel Murray, connu pour avoir réalisé le documentaire L’Usine, traitant des conditions de travail à l’usine d’Alcan à Shawinigan (1997).

La thème abordé dans le film de Murray, co-écrit avec Marcel Beaulieu, tourne autour de la maturité du mâle trentenaire, un sujet qui revient régulièrement dans la cinématographie québécoise. Luc Picard, qui sortait tout juste de sa première prestation remarquée au cinéma (Le sexe des étoiles de Paule Baillargeon), incarne, à l’instar de Michel Côté dans Cruising Bar, quatre versions du même homme qui se retrouve à la veille de choix familiaux importants.

À sa sortie, ce premier volet d’un programme de l’ONF voué à dépeindre les nouvelles réalités familiales qui comprenait sept longs métrages, a eu une carrière confidentielle n’attirant que 600 spectateurs en salles. Tombé dans l’oubli, Doublures peut toutefois être redécouvert par le biais du DVD ou de la VOD de l’ONF.

Image du célèbre comédien québécois Luc Picard dans le film <em>Doublures</em> de Michel Murray (image tirée du film, coll. filmsquebec.com)

Luc Picard dans le film Doublures de Michel Murray (image tirée du film, coll. filmsquebec.com)

Réception critique

Si, à la rigueur, Michel Murray ; et son scénariste Marcel Beaulieu s’en étaient tenus à deux Richard, celui qui reste et celui qui fuit, peut-être que le pari que constituait ce film serait tenu. Mais ils multiplient les Richard d’une façon qui m’a paru tout simplement anarchique … On peut émettre des réserves sur ce film, il faut pourtant reconnaître le naturel et la maîtrise dont font preuve les jeunes acteurs et actrices de la distribution. Luc Picard a vraiment de l’étoffe. Il n’en fait Jamais trop (à part se multiplier). Quant à Christine Séguin et surtout Louise Desliéres, elles ont des tètes sympathiques et frondeuses qui laissent un petit goût de revenez-y. (-Luc Perreault, La Presse, 15 janvier 1994, p. D6)


Avec une réelle présence à l’écran, quelque chose de dense, de mystérieux et d opaque. Luc Picard confirme qu il est un des comédiens les plus intéressants de sa génération. (-Éric Fourlanty, Voir)


Balançant entre la comédie de mœurs et le drame psychologique, Doublures ressemble au protagoniste: elle craint de déplaire. (-André Roy, 24 images, n° 72, p. 62)

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives