Fabrication d’un meurtrier, La – Film d’Isabelle Poissant

Comment manipuler quelqu’un pour en faire son jouet? La fabrication d’un meurtrier, film d’auteur québécois produit au milieu des années 90, tente de nous éclairer sur le sujet.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2009/01/fabrication-dun-meurtrier_VHS.jpg
Pierre Chagnon et Dominique Pétin dans La fabrication d'un meurtrier d'Isabelle Poissant

Pierre Chagnon et Dominique Pétin dans La fabrication d’un meurtrier d’Isabelle Poissant (image extraite du film (capture VHS) – Collection filmsquebec.com – Reproduction interdite sans autorisation)

La fabrication d’un meurtrier est un thriller psychologique québécois écrit et réalisé par Isabelle Poissant. Ce fut là son seul long métrage de fiction créé pour le cinéma. Le film est adapté de son livre La fabrication d’un meurtrier: histoire naturelle qui avait remporté un prix au Salon du Livre de Québec en 1995. Le récit est celui d’un homme qui tente de recréer un passé à un inconnu rencontré en Bulgarie qui a mystérieusement perdu toute sa mémoire. Comme un dédoublement de personnalité, l’un est victime des influences de l’autre et finit par commettre un acte irréparable.

Oeuvre au budget très modeste, La fabrication d’un meurtrier a été présenté en première aux Rendez-vous du cinéma québécois, deux mois avant sa très courte carrière en salle en avril 1996.

Denis Bouchard dans La fabrication d'un meurtrier d'Isabelle Poissant

Denis Bouchard dans La fabrication d’un meurtrier d’Isabelle Poissant (image extraite du film (capture VHS) – Collection filmsquebec.com – Reproduction interdite sans autorisation)

Critiques d’époque

Si son titre est un peu trop explicite, en revanche le premier long métrage de fiction d’Isabelle Poissant en laisse beaucoup à deviner. Pour apprécier ce drame psychologique aux couleurs exotiques, il faut pouvoir se perdre dans son atmosphère, se laisser porter par sa musique, et surtout, ne pas s’encombrer de considérations logiques. (-Huguette Roberge, La Presse, 27 avril 1996, p. C8)


Le film se révèle un peu l’envers des productions actuelles de fictions québécoises, qui accumulent les prouesses techniques et n’ont rien à dire. Avec Isabelle Poissant au contraire, un projet, un climat s’articulent tandis que cinématographiquement, le film agace par un manque d’audace et d’imagination visuelles, des éclairages déficients, une interprétation faible. Si la réalisation avait été à la hauteur du projet, La Fabrication d’un meurtrier aurait pu être un excellent film. (-Odile Tremblay, Le Devoir, 26 avril 1996, p. B8)

Chantal Monfils dans La fabrication d'un meurtrier d'Isabelle Poissant

Chantal Monfils dans La fabrication d’un meurtrier d’Isabelle Poissant (image extraite du film (capture VHS) – Collection filmsquebec.com – Reproduction interdite sans autorisation)

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives