Fantômes des 3 Madeleine, Les – Film de Guylaine Dionne

Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes en mai 2000, Les Fantômes des 3 Madeleine est le premier long métrage de fiction de la réalisatrice québécoise Guylaine Dionne.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2009/01/fantomes-des-trois-madeleine.jpg
Image de la jeune comédienne Isadora Galwey dans le film de Guylaine Dionne Les Fantômes des 3 Madeleine (Source : collection personnelle)

Isadora Galwey dans le film de Guylaine Dionne Les Fantômes des 3 Madeleine (Source : collection personnelle)

Les Fantômes des 3 Madeleine est le premier long métrage de fiction de la réalisatrice québécoise Guylaine Dionne, diplômée en cinéma à l’Université Concordia où elle enseigne depuis l’an 2000. Après avoir réalisé plusieurs documentaires primés, dont Les Rêves secrets des Tarahumaras et Amérique 500 en 1993 et 1994, Guylaine Dionne réalise plusieurs courts métrages, dont Les Frissons d’Agathe (1989).

Les Fantômes des 3 Madeleine explore plusieurs thèmes récurrents dans la cinématographie québécoise : quête de soi, absence de la figure paternelle et transmission des valeurs familiales auprès des jeunes générations. Ce film lent et poétique tourné en noir et blanc avait eu droit à sa première mondiale lors de la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes en mai 2000.

Dans un festival de Cannes largement dominé par les comédies hautes en couleurs, le premier long métrage de Guylaine Dionne tranche… – Le Monde Interactif, Cristina Marino, 15 mai 2000

Le film a reçu le Grand Prix au Festival International de Figueira Da Foz au Portugal en 2000, le prix Don Quijote de la fédération européenne des ciné-clubs ainsi qu’une mention spéciale du jury de la FIPRESCI (Fédération internationale des critiques de cinéma) en 2001.

En dehors de quelques diffusions à la télévision anglophone BRAVO! jusqu’en 2006, ce film est largement méconnu, en partie par l’absence de toute édition en format DVD. Il est donc aujourd’hui dans la trop longue liste des raretés de notre cinéma.

Image des comédiennes Sylvie Drapeau et France Arbour dans le film Les Fantômes des 3 Madeleine de Guylaine Dionne (source : collection personnelle)

Sylvie Drapeau et France Arbour dans le film Les Fantômes des 3 Madeleine de Guylaine Dionne (source : collection personnelle)

Mot de la réalisatrice

L’histoire des trois Madeleine a commencé il y a six ans chez une amie, à quelques kilomètres à peine de Cannes, plus précisément dans le petit village du Biot. J’étais alors en France pour mes études et je suis venue chez Sandra, lieu de paix et de sérénité, pour mettre de l’ordre dans le tourbillon d’idées qui remuaient dans ma tête. Suite à cette retraite de quatre semaines, j’ai repris le goût de l’écriture et le projet du film à commencé à prendre forme. Avant de nous laisser, j’ai lancé à la blague « On se reverra à Cannes! », et elle m’a regardée directement dans les yeux, en me répondant de ce ton franc et sincère qui la caractérisait : « Et pourquoi pas? » Ces paroles m’ont donné la confiance et la force nécessaires à la réalisation de ce long métrage qu’a été Les Fantômes des trois Madeleine.

Ce film a été pour moi une des expériences les plus intéressantes et les plus fascinantes de mon métier. Ce film, je l’ai porté si longtemps, cherchant dans chaque fragment une parcelle de vie. Je voulais qu’il soit comme un coeur qui bat quand les lumières de s’éteignent et que le projecteur se met à tourner. Ce film je l’ai travaillé à la manière d’un sculpteur travaillant jour et nuit sur la matière comme un morceau d’argile, un morceau de terre, un morceau de vie, cherchant sans arrêt à lui donner une forme juste, une expression unique et une vision singulière. En toute liberté, ce film s’est peu à peu révélé. Puis, un jour comme ça, après plusieurs années de travail, une expression est née, celle des trois Madeleine, et j’ai su que le film était terminé. Avec la fin du film, c’est une étape de ma vie qui est close.

J’allais te l’annoncer Sandra, mais tu nous avais déjà quittés, si subitement, le 31 décembre dernier. Je voulais juste dte dire, avant de te laisser aller, merci pour ton amitié.

Mot de la réalisatrice tiré du dossier de presse.

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives