Fille du maquignon, La – Film de Mazouz

La Fille du maquignon est un mélodrame historique québécois méconnu réalisé en 1990 par l’ex-comédien et metteur en scène d’origine algérienne Mazouz. À ranger dans la longue liste des introuvables.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2015/05/fille-du-maquignon_VHS.jpg

-01-01

La Fille du maquignon est un mélodrame historique québécois réalisé en 1990 par Mazouz. Il s’agit d’un second et à notre connaissance dernier long métrage de fiction réalisé par Ould-Abderrahmane Mazouz, un ex-comédien et metteur en scène algérien immigré au Québec à l’automne 77. Mazouz est décédé le 24 novembre 2012 des suites d’une longue maladie.

Le film se situe au tournant du siècle dernier et raconte une passion adolescente plus forte que tous les interdits. C’est Pierre-Yves Pépin, géographe et auteur de nombreux livres scientifiques de même qu’un recueil de poésie, qui a eu l’idée de mettre cette légende à l’écran. Mazouz a collaboré étroitement à la scénarisation en plus de réaliser le film.

Dans une entrevue à Huguette Roberge du quotidien La Presse, Mazouz s’étonnait d’avoir pu achever la production de ce film d’époque à petit budget : Jusqu’au dernier moment, c’est-à-dire le tournage du premier plan, j’ai cru qu’il ne se ferait jamais. Avec un film d’époque, je partais perdant au départ, parce que ce genre de film coûte toujours plus cher. Et je ne devais pas, en principe, dépasser un million. Pour moi, c’est une sorte de miracle!

La Fille du maquignon avait été présenté en compétition au festival du film francophone de Namur en 1990. Toutefois, la réception critique fut plus que mitigée et le film ne rejoignit qu’à peine plus de 4 000 spectateurs au Québec. Oublié depuis, voilà un film québécois quasiment introuvable/invisible aujourd’hui.

Image des comédiens Andrea Parro et Emmanuel Charest dans le film La Fille du maquignon de Mazouz (Source : Collection personnelle)

Andrea Parro et Emmanuel Charest dans La Fille du maquignon de Mazouz (Source : Collection personnelle)

La légende de la fille du maquignon

Il était une fois une passion. Une passion maudite. Au début du siècle, quelque part du côté du Haut-Richelieu, l’automne avait été brûlant. Rouge feu. Et il n’y avait pas que les feuilles des arbres qui s’enflammaient. Le coeur de Tim, le jeune irlandais du village, brûlait lui aussi. Dangereusement. Tout comme celui de la jolie Catherine, la fille du maquignon. Clandestinement.

Mais leur amour portait en lui quelque chose de tragique. Comme si le bonheur leur était interdit. Comme si cela devait forcément tourner mal. Mal parce que les yeux des commères voyaient tout et qu’elles entendaient tout. Parce que les hommes du village ne manquaient jamais de faire circuler une histoire piquante. Et, surtout, parce que la rumeur ne pouvait parvenir, tôt ou tard, aux oreilles du père de Catherine, le terrible maquignon. Un homme brutal, dangereux, possessif, incestueux, capable de tout. Même du pire.

L’hiver succéda à l’automne. Et le vent du nord fit le reste. Jusqu’à l’horrible apothéose. Les vies de Tim et Catherine en seront à jamais changées.

Source du texte : dossier de presse

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives