Ilsa, la tigresse de Siberie – Film de Jean Lafleur

Réalisé par Jean Lafleur en 1976, Ilsa, tigresse du goulag est un l’un des rares exemples d’exploitation pure laine dans lequel la geôlière Dyanne Thorne sait étaler ses rondeurs et mettre à sa botte les opposant au régime de Staline.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2009/01/ilsa-tigresse-goulag.jpg

Lien YouTube : http://youtu.be/watch?v=r7nHEu5U9TI

Ilsa, la tigresse de Sibérie (renommé Ilsa, la tigresse du goulag en France) est un superbe exemple de cinéma d’exploitation, réalisé au Québec par Jean Lafleur (coréal. de The Mystery of the Million Dollar Hockey Puck). Troisième épisode des tribulations « ilsiennes », Ilsa, la tigresse de Sibérie (Ilsa the Tigress of Siberia est le titre original) fait suite à Ilsa, She Wolf of the SS (1975), Ilsa, Harem Keeper of the Oil Sheiks (1976) et précède le dernier opus savamment intitulé Ilsa, the Wicked Warden (1977). [1]

Réalisé par Jean Lafleur, cet opus est le seul des quatre à avoir été entièrement produit et tourné au Québec, bien que l’idée originale du personnage d’Ilsa ait vu le jour à Montréal, des cerveaux d’André Link et John Dunning, présidents de la compagnie Cinepix, productrice de trois des quatre volets.

Au centre de ces soft-porn assez prudes, Ilsa, une femme troublante et forte, aussi accro aux plaisirs de la chair qu’à la violence sadique, était incarnée par Dyanne Thorne, blonde américaine à forte poitrine, célèbre pour ses apparitions dans les pires productions de série Z jamais imaginées.

Devenu culte, comme bien des nanars de cette époque, Ilsa, la tigresse de Sibérie, se montre très ingénieux quant aux instruments de torture utilisés et exploite évidemment les rondeurs généreuses de sa star, sans toutefois tomber dans le porno torride. Les décors naturels des plaines québécoises enneigées donnent au film une touche décalée particulièrement originale et la seconde partie, beaucoup moins abrupte, ressemble à un polar de style classique, comme La gammick de Jacques Godbout, un revirement déjà vu dans le premier volet qui se terminait sur une note teintée de gore et d’horreur. C’est un peu plus convaincant ici.

La pulpeuse Dyanne Thorne dans Ilsa the Tigress of Siberia (capture d'écran du DVD, ©filmsquebec.com)

La pulpeuse Dyanne Thorne dans Ilsa the Tigress of Siberia (capture d’écran du DVD, ©filmsquebec.com)

[1] les titres cités sont approximatifs puisque de nombreuses versions et appellations ont été utilisées au fil de l’histoire.

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives