J.A. Martin photographe – Film de Jean Beaudin

J.A. Martin photographe est un hommage à nos grands-mères, a nos mères et à toutes les femmes du Québec – Jean Beaudin

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2009/02/ja-martin-photographe.jpg
Affiche française du film J.A. Martin photographe (Jean Beaudin,. 1977 - ONF)

Affiche française du film J.A. Martin photographe (Jean Beaudin, 1977 – ONF)

J.A. Martin photographe est sans conteste un incontournable du cinéma québécois. Pour son second film de fiction, Jean Beaudin obtint une reconnaissance immédiate, se traduisant par de très nombreux prix internationaux. Parmi ceux-ci mentionnons les 7 Canadian Film Awards reçus (dont meilleur film et meilleure réalisation), sans oublier les plus prestigieux que sont: le Prix d’interprétation féminine accordé à Monique Mercure et le Prix du jury oecuménique, tous deux reçus lors du Festival de Cannes en 1977.

Dans son livre intitulé « Le cinéma québécois », Léo Bonneville consacrait un long chapitre sur jean Beaudin. À propos de J.A. Martin photographe, il demandait à l’auteur: En 1975, vous commencez le tournage de J.A. Martin photographe. Comment vous est venue l’idée de ce film?.

J’avais commencé à travailler durant l’été 1973 sur J.A. Martin avec Marcel Sabourin, co-scénariste. Mais j’ai abandonné la scénarisation pour aller faire Cher Théo. J’ai repris le projet en 1974. J.A. Martin est un film sur le couple, mais j’aurais aimé que la famille fût plus présente. C’est le premier reproche que je me fais, en fait je n’ai jamais vu un film sur la famille… Mon idée était de faire un film sur la famille en donnant prépondérance à la femme.

Dan un article publié le 20 octobre 2008 sur le site web de Le Soleil, Jean Beaudin précisait: Quand J.A. Martin photographe est sorti en 1977, Le Devoir, La Presse et l’ensemble de la critique montréalaise s’est montrée très sévère à l’égard de mon film. On se demandait comment, dans un Québec moderne, on pouvait tourner un film qui se complaisait dans le passé, c’est-à-dire au début du siècle! On qualifiait même le jeu de Monique Mercure d’exagéré et de caricatural! Étrangement, quand le film a été applaudi à Cannes, où Monique a remporté le grand prix d’interprétation, toute la presse montréalaise a subitement révisé son jugement!

Signalons enfin que Robert Altman aurait choisi le directeur photo Pierre Mignot pour mettre en images son film Streamers (1983) après avoir vu J.A. Martin photographe.

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives