Miss Moscou – Film de Gilles Carle

Produit pour la télévision, Miss Moscou évoque sur un ton satirique les espoirs des pays de l’Est face à l’opulence et la liberté de l’Occident. Tourné durant la tourmente causée par la chute des blocs communistes, cette réalisation mineure de Gilles Carle a beaucoup vieilli depuis ce temps.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2009/01/miss-moscou_VHS.jpg
Image des retrouvailles de Michel Côté et Chloé Sainte-Marie dans Miss Moscou (collection personnelle)

Les retrouvailles – Michel Côté et Chloé Sainte-Marie dans Miss Moscou (collection personnelle)

Coproduit par la France, le Québec et la Suisse, où le film fut tourné, Miss Moscou est une comédie réalisée par Gilles Carle en 1991, juste avant La postière. Cette production filmée pour la télévision se déroule dans un appartement miteux dans lequel plusieurs personnes d’origines diverses rêvent de quitter l’URSS pour rejoindre le Canada, là où se trouve désormais leur ami Volodia.

Évoquant le désir de liberté de plusieurs citoyens russes immobilisés entre les quatre murs d’un appartement fourni par le Parti, Miss Moscou s’inscrit dans une époque – la fin des années 80  – profondément marquée par les changements géopolitiques ayant cours en Europe de l’Est.

Se voulant une satire sur la cohabitation pacifique entre les deux blocs, le film fait se confronter deux visions du monde. D’un côté les incertitudes face à l’avenir, la lutte permanente pour pouvoir manger à sa fin, et la corruption de financiers américains pour obtenir des contrats. De l’autre côté de l’Atlantique, la liberté les grands espaces et les préjugés sur la réussite sociale prévalent. Carle raille sans distinction les petits travers des uns et des autres et fait de leurs mensonges un refuge contre la réalité, moins pire ou moins morose qu’elle n’y paraît. Chacun tour à tour se ment à soi-même en s’inventant, en rêve, une vie meilleure, et ne vit que l’idéalisation d’un occident attirant. Au final, tout le monde l’admet, on est quand même très bien chez soi. On reconnaît bien là la touche Gilles Carle.

Dans une entrevue accordée en juin 1991 à Francine Grimaldi du quotidien La Presse, Gilles Carle déclarait : « Il n’est pas évident de réaliser un long métrage en deux semaines. Un bon ! Mais je crois y être arrivé. J’ai tourné en vidéo mais avec la méthode cinéma un scénario théâtral. Chloé et Michel jouent avec l’accent russe. Impeccables. Les acteurs québécois sont très bons avec les accents ; ça étonne beaucoup les Européens ça, mais c’est un fait. »

Image des acteurs Michel Côté et Chloé sainte-Marie dans Miss Moscou

La réception – Michel Côté et Chloé Sainte-Marie dans Miss Moscou (collection personnelle)

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives