Muses orphelines, Les – Film de Robert Favreau

Troisième adaptation cinématographique d’une pièce de Michel Marc Bouchard, Les muses orphelines est l’une des productions québécoises importantes, mais aujourd’hui très peu montrée.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2013/12/muses-orphelines.jpg

Lien YouTube : http://youtu.be/watch?v=X9tOS3O9eL8

Les muses orphelines est un drame québécois réalisé par Robert Favreau et distribué en salles durant l’automne de l’année 2000. Adapté d’une pièce de Michel Marc Bouchard créée en 1999 et qui a été jouée à de nombreuses reprises dans le monde entier, Les Muses orphelines s’apparente à une production luxueuse et léchée, parfaite pour les festivals. Toutefois, malgré une critique locale largement favorable au film, le succès international fut plus que limité de même que les faveurs du public québécois (seulement 30 000 spectateurs).

Le film de Favreau n’eût pas plus de chance lors des cérémonies Génie (zéro sur quatre nominations) et Jutra (Meilleure musique originale pour cinq nominations), perdant au profit de l’autre film phare de l’an 2000, Maelström de Denis Villeneuve.

Dans Séquences : la revue de cinéma (no 209, 2000, p. 32-33), Élie Castiel indiquait : L’adaptation à l’écran des Muses orphelines tenait donc du défi. Tout d’abord parce que le dialogue y est omniprésent et qu’au cinéma cela constitue un terrain glissant. Ensuite parce que, sur la scène, les notions de temps et d’espace étaient considérablement délimitées par une mise en scène minimaliste, créant une situation de huis clos. L’originalité du film de Robert Favreau réside justement dans cette liberté dont s’accapare le cinéaste pour, en fin de compte, faire son propre cinéma. Plus qu’une adaptation, Les Muses orphelines, dans sa version long métrage, est une oeuvre personnelle, niant intentionnellement les codes restrictifs de l’espace scénique, donnant à la mise en scène mille et une possibilités, évitant à tout prix de se scléroser dans des modèles précis et structurés.[1]

La version anglaise se nomme The Orphan Muse

Référence : 1 : lire la suite : http://id.erudit.org/iderudit/48815ac

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives