Omertà – Film de Luc Dionne

Inspiré de la série télévisée éponyme des années 90, cette version cinématographique a été le film québécois le plus populaire de l’année 2012.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2012/09/omerta_rachelle_lefevre.jpg
René Angélil et Stéphane Rousseau dans Omertà de Luc Dionne ©Cinémaginaire

René Angélil et Stéphane Rousseau dans Omertà de Luc Dionne ©Cinémaginaire

Omertà est un suspense policier réalisé par Luc Dionne (Aurore, L’enfant prodige). Omertà se veut la suite cinématographique de la très populaire série de la fin des années 90 qui avait attiré plusieurs centaines de milliers de fidèles lors de sa diffusion.

Plus de dix ans après l’arrêt de la série télévisée, le scénariste et réalisateur Luc Dionne (un Gémeaux en 1996 pour son scénario original) a décidé de faire revivre pour le grand écran certains de ses personnages originaux, dont le valeureux enquêteur Pierre Gauthier, toujours incarné par Michel Côté. Dans le film, le flic intègre a changé d’employeur et a troqué son badge de policier pour monter une agence de sécurité privée, toujours aux prises avec les univers interlopes de la pègre et du crime organisé montréalais.

Attendu de pieds ferme par les inconditionnels de la série (dont je fais partie) et classé de facto comme film québécois le plus attendu de l’été 2012, Omertà portait en lui les espoirs d’une profession qui enregistrait alors des résultats particulièrement faibles. Malgré une tâche malaisée (plusieurs grosses machines américaines sortaient à la même période), le film obtint un relatif succès en salles, mais dut se contenter de recettes moins élevées que les attentes. La faute à un scénario assez inégal, qui ne satisfait pas entièrement. Le bouche-à-oreille s’en est ressenti.

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives