Prince Lazure – Film de Danièle J. Suissa

Mettant en vedette Mitsou Gélinas, Prince Lazure est une comédie romantique réalisée à l’origine pour la télévision française par Danièle J. Suissa.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2012/09/prince_lazure.jpg

-01-01

Prince Lazure est une comédie romantique réalisée pour la télévision par Danièle J. Suissa. Faisant partie d’une collection de téléfilms intitulée Vive la comédie!, cette coproduction France-Québec a été néanmoins distribuée sur grand écran au Québec, trois mois après sa présentation sur Antenne 2.

Roberto Medile et Mitsous (Prince Lazure)

Roberto Medile et Mitsous (Prince Lazure de Danièle J. Suissa – Coll. filmsquebec.com)

Le scénario (une jeune femme ordinaire s’entiche d’un riche industriel) est de Chantal Renaud, la Victoire de L’initiation de Denis Héroux, tandis que la réalisation est signée par Danièle J. Suissa, metteure en scène de quelques long métrages oubliés, auteure de pièces de théâtre et qui fut aussi présidente de l’Académie Canadienne du Cinéma et de la Télévision (ACCT).

Prince Lazure est dédié à la mémoire d’Yvette Brind’Amour, l’une des figures les plus importantes du théâtre québécois, décédée le 4 avril 1992 et dont ce fut le dernier rôle à l’écran.

Réception critique

Anodin, le mot convient à Prince Lazure dont le scénario « original » n’est pas sans rappeler certains films de Capra… L’histoire du millionnaire séduit par une fille simple et pauvre auprès de laquelle il goûte des joies qui lui étaient inconnues, a été, et depuis longtemps, apprêtée à toutes les sauces …/… Ce scénario rachitique est mis en scène sans imagination par Danièle J. Suissa. Le film n’a ni âme ni rythme. (Serge Dussault, La Presse, 4 juillet 1992)

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives