Soudain, le silence – Film de Michel Préfontaine

Soudain, le silence est un drame intimiste réalisé par Michel Préfontaine qui nous plonge dans l’univers du chant lyrique.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2015/09/soudain-le-silence.jpg

Lien YouTube : http://youtu.be/watch?v=MUuJN8Itetc

Produit sans l’appui des organismes subventionnaires avec un budget modeste, Soudain, le silence est le second long métrage de fiction du réalisateur de télévision Michel Préfontaine, trente ans après Medium Blues (1985). Michel Préfontaine avait été assistant de Gilles Carle sur le long métrage Red (1968).

Le film, qui met en vedette les barytons québécois Étienne Dupuis et Gino Quilico, propose une incursion dans le monde du chant lyrique par l’entremise de quelques passages chantés. Un univers pour le moins éloigné des sujets traditionnels du corpus québécois.

Les 2 airs d’opéra utilisés dans le film sont :

L’air en italien est tiré de La Traviata. « Di Provenza il mar, il suol » La Traviata, Giuseppe Verdi
Le personnage s’appelle Giorgio Germont. Son fil Alfred s’est enfuit avec la femme qu’il aime, Violetta, une ancienne courtisane. Durant la chanson (Di Provenza il mar, il suol), Giorgio tente de convaincre son fils de rentrer à la maison avec lui afin de sauver l’honneur de la famille.
L’ai en français est tiré de Werther. « Pourquoi me réveiller » Werther, Jules Massenet
Le personnage s’appelle Werther. Il est tombé amoureux d’une femme (Charlotte) qui est aussi amoureuse de lui. Cependant, elle a du se marier à un autre homme.
Étienne Dupuis et Chantal Bellavance au cinéma Beaubien devant l'affiche du film Soudain, le silence

Étienne Dupuis et Chantal Bellavance au cinéma Beaubien devant l’affiche du film Soudain, le silence

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives