Stealing Alice – Film de Marc Séguin

Tourné dans plusieurs pays sur une période de dix-huit mois, Stealing Alice est un drame psychologique expérimental écrit et réalisé par le peintre et auteur Marc Séguin.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2016/10/stealing-alice_affiche.jpg

Lien YouTube : http://youtu.be/watch?v=ozSYXws8omw

Stealing Alice est un drame psychologique autoproduit, écrit et réalisé par le peintre et auteur Marc Séguin. Tourné dans plusieurs pays sur une période de dix-huit mois, le film est un mélange hors norme de fable, de cinéma de genre, de drame humain et même de chronique sociale. Le film se présente sous la forme d’une suite de tableaux abstraits tentant de cerner un personnage principal hautement improbable, et une intrigue verbeuse.

Tout en teintes de gris, ajoutant à la froideur ambiante, le film propose de nombreuses respirations sous forme d’images aériennes permettant de mesurer l’étendue des beautés naturelles du Grand Nord. de recherche expérimentale et de thriller plus conventionnel.

D’une grande beauté formelle, Stealing Alice relate le trouble psychique d’une marchande d’art, une fucking empathie radicale comme elle se définit elle-même, occasionnellement voleuse de tableaux de maîtres, qui se fait un point d’honneur à venger l’héritage colonialiste reçu par sa mère inuite en tuant des membres du clergé.

Présenté au cinéma Impérial devant un parterre rempli à craquer en ouverture de la section Focus du FNC, Stealing Alice sort dans plusieurs villes de la Province au courant d’octobre et novembre.

Photo de tournage de Stealing Alice È l'équipe à Venise (source page Instagram du film)

Photo de tournage de Stealing Alice – l’équipe à Venise (source page Instagram du film)

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives