Tiens-toi bien après les oreilles à papa – Film de Jean Bissonnette

Film typique des comédies québécoises des années soixante-dix, Tiens-toi bien après les oreilles à papa porte un regard attachant et humaniste sur un petit peuple dans l’attente de jours meilleurs.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2009/04/tiens_toi_bien.jpg

Tiens-toi bien après les oreilles à papa est une comédie québécoise typique des années soixante-dix. Il s’agit du seul long métrage de fiction réalisé par Jean Bissonnette, par ailleurs réalisateur d’émissions de télévision (les Bye-bye de 1970 à 1979) et producteur de la célèbre série Un gars, une fille avec Guy A. Lepage.

Malgré son immense succès commercial (le film engrangea des recettes supérieures à Mon oncle Antoine), Tiens-toi bien après les oreilles à papa n’eut pas que des critiques positives. Dans la revue cinéma/québec de janvier 1972, Ginette Charest n’y allait pas avec le dos de cuillère : Tiens-toi bien après les oreilles à papa est une oeuvrette détestable et haïssable, produit bâtard de l’union de la télévision et du cinéma. Si la télévision peut s’accommoder des techniques cinématographiques, il n’en est pas de même du cinéma… Tiens-toi bien après les oreilles à papa est composé d’une suite de saynettes aussi théâtrales et statiques qu’à la télévision. Promener une caméra dans les rues de Montréal ne suffit pas… L’anecdote qui aurait pu tenir dans une demi-heure est étirée à l’heure et demie. La construction demeure morcelée et lourde, sans inventions visuelles, soit télévisuelles, soit cinématographiques.

La bande sonore du film contient la célèbre chanson Mommy Daddy (écrite par Gilles Richer et Marc Gélinas).

Pour la petite histoire signalons que la publicité automobile sur laquelle on lisait «Dominique Michel, Yvon Deschamps et la Renault 12, les trois vedettes du film Tiens toi bien après les oreilles à Papa.» fut sujette à procès. En effet, ni Mme Michel ni M. Deschamps n’étaient au courant de l’accord passé entre Mojack Films et la marque automobile au sujet de cette publicité. Ils gagnèrent le procès. Vous pouvez lire le jugement (en anglais) sur cette page web

Signalons enfin que le film est sorti dans quelques salles françaises le 17 avril 1974, sans toutefois recevoir les mêmes honneurs qu’ici (au total, moins de 2 700 spectateurs ont vu le film).

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives