Un capitalisme sentimental – Film d’Olivier Asselin

Dans une année 2008 plutôt morose, Un capitalisme sentimental d’Olivier Asselin fait figure d’exception avec ses allures impressionnistes.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2009/04/un-capitalisme.jpg

Lien YouTube : http://youtu.be/watch?v=ADwi8HPHyY4

Un capitalisme sentimental est le troisième long-métrage d’Olivier Asselin, également réalisateur de La liberté d’une statue (1990) et Le siège de l’âme (1997).

Un capitalisme sentimental est un film, à la fois comique et tragique, sur l’extension de la logique économique à l’art et à l’amour. Il ne s’agit pas de condamner cette logique, ni d’en faire l’apologie, mais surtout d’en manifester toute l’étrangeté. Aujourd’hui, on peut tout vendre et tout acheter : des objets, naturels ou fabriqués, des oeuvres d’art ou des territoires, des plantes et des animaux, des personnes aussi, des corps et des âmes, des organes, des codes génétiques, une force de travail, de l’intelligence, du talent, des idées, des sentiments, du temps, etc. (dossier de presse)

Succès critique sans accroc, ce long métrage est ce que l’on peut qualifier d’OVNI dans le cinéma québécois, qui dénote d’une vision personnelle du cinéma, comme on en voit très rarement. Derrière l’histoire anecdotique de cette femme de peu de talent qui devient une star du rêve et de la finance, il faut lire le film sous l’angle de la fable onirique, de la dissertation philosophique dont le thème central serait l’art et l’argent. Demandant un minimum d’érudition de la part du spectateur, le film d’Asselin est aussi une véritable oeuvre d’art, à la fois dans ses décors surréalistes inspirés des oeuvres allemandes des années 20-30, dans ses prises de vues osées et dans ses dialogues fins et exigeants. À sa sortie en salles, Olivier Asselin précisait que pour dire le présent, le passé constitue un détour utile. Difficile aussi de parler du présent au présent, mais je m’intéresse aux moments de l’histoire qui ont un rapport avec aujourd’hui. L’année 1929 fut emblématique de notre condition actuelle.

Un capitalisme sentimental avait ouvert la 37e édition du Festival du nouveau cinéma de Montréal en 2008.

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives