FNC 2017 – Trois ou quatre jeunes cinéastes d’ici à découvrir

Comme à l’accoutumée, notre couverture du FNC se concentrera sur les longs métrages de fiction québécois, soit une dizaine de films en tout. En voici trois (ou quatre) signés par de jeunes cinéastes à surveiller.

Comme à l’accoutumée, notre couverture du 46e FNC se concentrera sur les longs métrages de fiction québécois, soit une dizaine de films en tout (plusieurs autres films internationaux sont à mon programme mais ne seront évidemment pas traités ici). Dans le lot, plusieurs auteurs confirmés, tels que Robin Aubert, Denis Côté ou Kim Nguyen, côtoient de jeunes cinéastes qui présentent cette année leur premier ou second long métrage. En voici trois que nous tâcherons de ne pas manquer.

All You Can Eat Bouddha – Ian Lagarde

On voit rarement des bandes annonces aussi intrigantes que celles-ci. Premier long du réalisateur de Vent solaire (et directeur photo de Denis Côté sur Vic + Flo ont vu un ours), All You Can Eat Bouddha m’a tout l’air d’une virée en enfer… dans un resort paradisiaque des Caraïbes. Mis en chantier il y a déjà plusieurs années, porté à bout de bras par une équipe de passionnés et monté en partie par le biais du sociofinancement, voilà un projet que l’on surveille tout particulièrement. – Séance unique le vendredi 13 octobre (séance #256) @ 21h au Cinéma Impérial

Les faux tatouages – Pascal Plante

Si vous avez été captivé par le court métrage Blonde aux yeux bleus, nul doute que vous aurez à coeur de découvrir ce premier long métrage de fiction de Pascal Plante. Une histoire que l’on nous promet tout en finesse, relate l’histoire d’amour de Théo et Mag, deux jeunes sans attaches. – C’est à découvrir le lundi 9 octobre (séance #126) @ 19h au Cinéma du Parc et le mercredi 11 octobre (séance #189) @ 16h au Cinéma du Parc

Oscillations – Ky Nam Le Duc

Le FNC nous parle d' »accents philosophiques » pour ce premier long métrage au synopsis évocateur. Jugez-en par vous-mêmes : « George Édouard est concierge à la Polytechnique. La seule autre personne qu’il croise la nuit est une doctorante en physique, Audrey. Ils se retrouvent souvent pour parler de musique, de science. Un jour, George Édouard accueille le retour de son frère disparu, René. Ce dernier a assisté à une séance d’exorcisme. Un fantôme du séisme en Haïti le hante depuis. » (extrait de la page Facebook du film) – On se retrouve les samedi 7 octobre (séance #58) @ 19h au Cinéma du Parc et mercredi 11 octobre (séance #192) @ 15h au Cinéma du Parc pour en savoir plus

Parmi les jeunes cinéastes à suivre de près, signalons aussi comme quatrième choix, Claire l’hiver de Sophie Bédard Marcotte, un essai en apparence plutôt hypnotique de l’auteure de J’ai comme reculé, on dirait, documentaire présenté à la Cinémathèque québécoise au printemps. C’est à voir le vendredi 6 octobre à 19h et le 13 octobre à 15h30 au Cinéma du Parc.

>> Découvrir toute la programmation du FNC

Bon festival!

Contenus similaires

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives