Rabid (Rage) – Film de David Cronenberg

Thriller d’horreur de grande qualité, Rage rapporta 7 millions de dollars à sa sortie, faisant de Cronenberg l’un des cinéastes canadiens les plus rentables de l’époque.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2013/05/rage3_cronenberg.jpg

Lien YouTube : http://youtu.be/watch?v=JP_RdIyI0b8

Affiche italienne du film Rabid de David Cronenberg (1977)

Affiche italienne du film Rabid de David Cronenberg (1977)

Rabid (Rage en français) est le quatrième long-métrage de fiction réalisé par David Cronenberg et suit immédiatement Frissons (They came from within), un autre très bel exemple de film d’horreur canadien des années 70. De même que Frissons, Rage est une production de la célèbre compagnie montréalaise Cinépix, spécialiste de la série B.

Très proche de Frissons, avec cette fois-ci une touche plus sombre et pessimiste, Rage reprend le thème de la contagion destructrice causée par une recherche scientifique débridée. Le film ne lésine pas sur les codes bien établis (zombie, vampire, sexe…), mais l’utilisation qu’en fait Cronenberg, ouvre le film vers des horizons plus larges permettant une vision culturelle et sociétale de son époque bien plus pregnante que dans bien des productions du genre.

Ainsi, avec cette histoire de femme qui mue peu à peu en véritable monstre contaminant toutes ses victimes, Rage dénonce la recherche savante, certes, mais peu maîtrisée par l’Homme qui se croit au-dessus de la Nature. Cette technologie, contrôlée tant bien que mal par des savants sans scrupules a été un motif fort dans les premiers films de Cronenberg, dont Frissons et Rage sont peut-être les plus beaux exemples [1].

Produit avec l’aide financier de la S.D.I.C.C. (anciennement Téléfilm-Canada), plusieurs parlementaires avaient protesté contre les films d’horreur financés avec l’argent des contribuables. Cronenberg dut aussi justifier la présence de l’actrice Marylin Chambers dans le rôle principal, une star du porno à l’époque, décédée en 2009 à l’âge de 56 ans.

Enfin, signalons que Rage rapporta environ 7 millions de dollars, faisant de Cronenberg l’un des cinéastes canadiens les plus rentables de cette époque, après le succès équivalent enregistré par They came from within.[2]

Récompenses : meilleurs Effets Spéciaux et Meilleur Scénario au Festival de Sitges 1977.

Référence : [1] - Dr. Hobbes dans They came from within, Dr. Keloid dans Rage, Dr. Raglan dans The Brood et Dr. Ruth dans Scanners. [2] - Cronenberg on Cronenberg, Faber & Faber (1997), page 57

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives