Critiques des films

Critiques et avis personnels sur les films québécois de fiction sortis en salles ou vus lors des festivals.

  • Nahéma Ricci dans Antigone de Sophie Deraspe

    [CRITIQUE] Antigone: Guerre des Mondes

     — Charles-Henri Ramond

    Entre réalisme social et théâtralité de ses scènes de procès, Sophie Deraspe propose une œuvre audacieuse, mais plutôt schématique. La performance éclatante de Nahéma Ricci restera longtemps en mémoire.

    Lire la suite
  • Image extraite du film Jouliks de Mariloup Wolfe - Lilou Roy-Lanouette

    [CRITIQUE] Jouliks: la vue est belle

     — Charles-Henri Ramond

    Ce second long métrage de Mariloup Wolfe ne manque pas de charme, de grâce même, mais il apparaît un peu trop expliqué et surtout, un peu trop lisse.

    Lire la suite
  • Rémi Goulet, Antoine L’Écuyer, Félix-Antoine Cantin, Sandrine Poirier-Allard dans Vivre à 100 milles à l’heure de Louis Bélanger (Crédit Véro Boncompagni)

    [CRITIQUE] Vivre à 100 milles à l’heure

     — Charles-Henri Ramond

    Avec ce sixième long métrage de fiction, Bélanger signe une œuvre colorée, sans temps morts ni effets de manche qui se voit autant comme un récit d’apprentissage conventionnel qu’un polar de série B nostalgique.

    Lire la suite
  • Mounia Zahzam (g.), Noémie O’Farrell (c.), et Juliette Gosselin (d.): trois amies en quête de reconnaissance à l’ère de l’amitié 2.0 - Fabuleuses de Mélanie Charbonneau

    [CRITIQUE] Fabuleuses: pétards mouillés

     — Charles-Henri Ramond

    Portrait attentif et empathique de femmes que tout oppose, Fabuleuses aurait gagné à exploiter d’avantage le côté subversif du personnage d’Élizabeth, le seul à pouvoir dynamiter le trio.

    Lire la suite
  • Alexane Jamieson sur le tournage de Jeune Juliette (la jeune fille est dans une salle de classe et regarde la caméra en souriant)

    [Critique] Jeune Juliette

     — Charles-Henri Ramond

    Avec cette dramédie pop aux visées commerciales assumées, Anne Émond rompt avec le ton grave et dénué d’espoir de ses productions précédentes.

    Lire la suite
  • Louis-José Houde et Antoine Bertrand dans Menteur d'Émile Gaudreault (Antoine Bertrand met la main sur la bouche de Louis-José Houde)

    [Critique] Menteur : sautes d’humour

     — Charles-Henri Ramond

    Deux ou trois passages loufoques débridés ressortent de cette comédie en demi-teintes qui n’arrive pas à faire oublier l’originalité et l’efficacité des De père en flic.

    Lire la suite

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives