Love-moi – Film de Marcel Simard

Au cours de son atypique carrière de producteur et cinéaste, Marcel Simard a réalisé quelques films ambitieux et importants, dont Love-moi est probablement le plus bel exemple.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2009/03/love-moi.jpg
Extrait du film Love-moi de Marcel Simard

Extrait du film Love-moi de Marcel Simard

Love moi est le premier film de fiction du réalisateur, producteur et sociologue Marcel Simard, titulaire d’une maîtrise en sociologie et fondateur des Productions Virage. Au cours de son atypique carrière de producteur et cinéaste, il a réalisé quelques films ambitieux et importants, dont Love-moi est probablement le plus bel exemple.

Love moi met en scène un jeune homme confronté à la violence quotidienne des jeunes de quartiers défavorisés. Ce film fut inspiré par les prores expériences de Marcel Simard alors qu’il était animateur social auprès des jeunes délinquants dans le sud-ouest de Montréal.

À sa sortie, le film obtint un beau succès en salles (plus de 30 000 spectateurs) doublé d’une appréciation critique majoritairement favorable. Love moi  à permis à l’équipe de comédiens de gagner une mention spéciale au festival International de Films Francophones de Namur de 1991 et a également remporté le prix Québec-Alberta (innovation cinéma) en novembre 1991 à Montréal. Marcel Simard avait obtenu le Prix Inter-génération la même année.

À noter qu’il s’agit du premier rôle du comédien Mario Saint-Amand.

Analyse

L’acte de parole est porteur d’espoir. Love-moi tente de montrer qu’il y a un passage possible. Ce qui est donc singulier et particulièrement intéressant dans le scénario, c’est d’avoir mis ces jeunes en position de création. A mesure que leur détresse alimente l’écriture, un transfert s’opère. Le langage change de fonction : il n’est plus seulement l’énumération des formes que prend la violence, il est un support pouvant exprimer la révolte. Grâce au processus de création et d’expression, les jeunes peuvent se réapproprier leurs émotions. Leurs mots deviennent la voix et la parole de ceux qui n’ont pas les moyens de crier leur désespoir. Le langage acquiert un pouvoir. Ils peuvent alors s’en servir pour accuser ceux qui se ferment les yeux, ceux qui profitent de la situation.

Marcel Simard réussit à secouer les indifférents grâce à l’humanité de son scénario, en grande partie autobiographique, et à l’habileté du montage. On est touché et on ne peut rester insensible face aux accusations lancées dans le film contre la « mafia du bien ». Love-moi est important parce qu’il force à écouter les mots, directs et maladroits, de ceux qu’on essaie bien souvent de refouler dans les tribunaux pour la jeunesse, dans les centres de réhabilitation ou dans les prisons.

François Papik, dans Ciné-Bulles, vol. 10, n°4

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives