Press Run – Film de Robert Ditchburn

Le suspense policier Press Run a été coproduit par Allegro Films en 1999 pour le marché de la vidéo exclusivement.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2018/04/Sans-titrepress-run_VHS_filmsquebecdotcom.jpg

-01-01

Le comédien Irlandais joue un journaliste dans le film The Press Run de Robert Ditchburn. Sur la photo, on le voit pensif, au volant d'une auto arrêtée.

Patrick Bergin (Alec Dodge) dans The Press Run de Robert Ditchburn (image extraite du film (capture VHS) – Collection filmsquebec.com – Reproduction interdite sans autorisation)

Coproduit au Québec et tourné à Montréal, Press Run (Meurtre à la une en version française québécoise) est un suspense policier mis en scène par le vétéran Robert Ditchburn, assistant réalisateur sur plus d’une cinquantaine de productions.

Censée se dérouler à Chicago, l’intrigue cette série B anodine donne à l’Irlandais Patrick Bergin (Sleeping With The Enemy) le rôle d’un journaliste injustement accusé de meurtre qui, pour retrouver les coupables, devra s’allier avec la jeune femme à l’origine de son malheur. Cette dernière étant jouée par la comédienne et chanteuse québécoise Annie Dufresne. Ils sont entourés par plusieurs habitués du cinéma canadien et québécois anglophone, tels que Christopher Heyerdahl, Vlasta Vrana ou encore Bruce Dinsmore.

Comme bien des films de ce genre produits à cette époque par la firme montréalaise Allegro, Press Run a été distribué directement sur le marché de la video sans passer par la case grand écran.

La comédienne et chanteuse Annie Dufresne dans The Press Run de Robert Ditchburn (image extraite du film dans lquelle la jeune femme fait du charme à son partenaire d'un soir)

Annie Dufresne (Claire Lavoie) dans The Press Run de Robert Ditchburn (image extraite du film (capture VHS) – Collection filmsquebec.com – Reproduction interdite sans autorisation)

Critique d’époque

Un si mauvais film tient de l’objet de curiosité. Prendre un scénario banal-bancal, le faire défendre par des comédiens sous-doués ou mal dirigés (Patrick Bergin joue dans le registre incolore, inodore et sans saveur tandis qu’Annie Dufresne ne quitte pas une seconde sa moue genre « approche et appelle-moi salope »), filmer le tout n’importe comment: il fallait le faire ! Eh bien, cela a été fait. (Sonia Sarfati, La Presse, 21 février 2000, page B9)

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives