Death of a Ladies’ Man – Film de Matthew Bissonnette

Un professeur dans la soixantaine s’enfuit de Montréal pour retrouver sa maison familiale en Irlande.

https://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/Mort_dun_seducteur_matt-bissonnette.jpg

Death of a Ladies’ Man (Mort d’un séducteur en version sous-titrée) est un drame fantaisiste écrit et réalisé par l’ancien montréalais Matthew Bissonnette. Il s’agit d’une production Canada-Irlande qui a eut sa première en ligne, lors du festival international du film de Calgary, en septembre 2020.

Inspiré par l’œuvre de Leonard Cohen, le film suit le parcours d’un professeur dans la soixantaine qui s’enfuit de Montréal pour retrouver sa maison familiale en Irlande dès lors qu’il se sait en danger de mort imminente. Death of a Ladies’ Man est nommé en l’honneur d’un album et d’un livre de Leonard Cohen et met en avant sept chansons de l’artiste. Il s’agit du quatrième film de Matthew Bissonnette après Looking for Leonard et Passenger Side (déjà inspirés de l’univers de Leonard Cohen), et Who Loves the Sun.

Le film est disponible depuis le 12 mars 2021 en VOD et aura droit à une sortie limitée en salle à compter du 19.

Notes du réalisateur

Je voulais faire ce film parce qu’il traite d’une expérience humaine de base: la lutte continue pour voir le monde tel qu’il est, pour voir sa vie telle qu’elle est, et ce moment merveilleux, clair et bref où vous vous connaissez soudainement et votre monde, et comprenez que vous êtes un idiot… et que cette merveilleuse vérité vous libère. En son cœur, le film parle de fils perdus et de pères perdus, de mères perdues et de filles perdues. Comme Leonard Cohen l’a souligné: «c’est la fête des pères et tout le monde est blessé», et le monde est naturellement rempli d’histoires de mauvais pères et de mères minables; cependant, dans Death of a Ladies’ Man, je raconte l’histoire d’un amour entre pères et fils / entre parents et enfants qui, en fin de compte, rend leur vie et leur monde entier.

Death of a Ladies’ Man est une histoire sur des moments difficiles, des thèmes difficiles, et c’est aussi une comédie musicale joyeuse et surréaliste. C’est une histoire dramatique racontée dans une perspective comique: les relations se terminent, les gens échouent, les cœurs sont brisés, la mort finit par nous rappeler, mais tout est montré et raconté d’un point de vue plus léger, plus généreux, et, heureusement, un mélodrame surmené est évité. Beaucoup de mes films préférés ont une combinaison de tons narratifs / comiques similaires (Sonatine, Gerry, Force Majeure, etc.). Lors de la réalisation du film, tout découlait de ce paradoxe. Nous voulions qu’il soit drôle et triste; naturel et surréaliste; subtil et exagéré; clair et sombre; bruyant et silencieux; rapide et lent; et ainsi de suite, et tout cela en même temps.

Notes du réalisateur extraites du dossier de presse de Death of a Ladies’ Man fourni par Métropole Films

Résumé

Après avoir découvert qu'il était atteint d'une tumeur au cerveau, et donc une espérance de vie très limitée, Samuel, professeur de poésie proche de la retraite, laisse Montréal pour aller s'exiler en Irlande, terre de ses racines. Déçu par sa femme qui le trompe, hanté par des visions étranges, dont celle de son père décédé alors qu'il était enfant, l'homme de lettres dit au-revoir à ses deux enfants devenus adultes et son ex-femme qui va bientôt se remarier. En Irlande, il se met à l'écriture du roman qu'il a toujours voulu écrire et tombe amoureux de Charlotte, une jeune québécoise qui lui redonne goût à la vie.

©Charles-Henri Ramond

Distribution

Gabriel Byrne (Samuel O'Shea), Jessica Paré (Charlotte Lafleur), Brian Gleeson (Ben), Antoine Olivier Pilon (Layton), Karelle Tremblay (Josée), Pascale Bussières (Dr. Sarah Savard), Carolina Bartczak (Linda), Joel Bissonnette (Brendan), Suzanne Clément (Geneviève)

Fiche technique

Genre: drame - Origine: Coproduction Ontario-Québec-Irlande, 2020 - Durée: 1h41 - Langue V.O.: Anglais et français avec sous-titres - Visa: 13 ans et plus - Première: Calgary International Film Festival, 24 septembre 2020 (en ligne) - Date de sortie: 12 mars 2021 (VOD) - 19 mars 2021 - Tournage: 15 avril au 7 mai à Montréal et dans la campagne ontarienne, et entre le 20 et le 28 mai 2019, sur la côte ouest irlandaise

Réalisation: Matthew Bissonnette - Scénario: Matthew Bissonnette - Production: Don Carmondy, Corey Marr, Marie-Claude Poulin, Martina Niland - Producteur exécutif: Alexander Kushaev, Hengameh Panahi, Charlotte Mickie, Hussain Amarshi - Sociétés de production: Don Carmody Productions, Corey Marr Productions, MCP Productions, Port Pictures avec la participation financière de Téléfilm Canada, SODEC, Fís Éireann / Screen Ireland, Canada Media Fund, Ontario Creates, Western region Audiovisual Producer’s Fund / Wrap Fund, The Harold Greenberg Fund, en association avec Monte Rosso Production, CBC Films, CRAVE - Distribution: Mongrel Media (Canada), Métropole Films (Québec)

Équipe technique - Costumes: Odette Gadoury - Direction artistique: Sylvain Gingras - Distribution des rôles: Andrea Kenyon Casting Associates - Effets visuels: Jon Campfens - Montage images: Matt Lyon – Musique: Stephen Rennicks - Photographie: Jonathon Cliff, C.S.C.

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives