Ils sont nus – Film de Claude Pierson

Première présence au grand écran du populaire chanteur et animateur québécois Jacques Normand.

https://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/ils-sont-nus_encart.jpg
Jacques Normand et Isabelle Pierson dans "Ils sont nus" de Claude Pierson (image archives presse)

Jacques Normand et Isabelle Pierson dans « Ils sont nus » de Claude Pierson (image archives presse)

Coproduit par le Québec et la France, Ils sont nus est un long métrage de fiction réalisé en 1965 par le Français Claude Pierson, ancien assistant de Marcel Carné, dont la carrière s’est surtout distinguée par quelques séries B pas très relevées dans les années 1960, et plusieurs vues cochonnes produites dans les années 1970 et 1980. Tourné en grande partie sur les plages de Normandie, Ils sont nus n’est pas resté dans l’histoire. On se souviendra essentiellement que le film a marqué les « grands débuts » au cinéma du célèbre chanteur et animateur de radio québécois Jacques Normand.

— Le film dure 90 minutes. J’suis paqueté pendant 80 minutes. J’ai pas besoin de vous dire que c’est pas un rôle de composition! (Jacques Normand)

L’histoire concoctée par Huguette Boisvert, alors épouse de Pierson, relate les déboires d’un marin alcoolique – et au chômage – vivant dans un bunker avec sa femme nymphomane et son fils fou à lier. À sa sortie, en février 1966, ce mélodrame anecdotique fut classé 18 ans et plus par la Régie, en raison de son « ramassis de scènes de violences, de tentatives de viol, d’horreurs, de cruautés envers les animaux, d’alcoolisme, en un mot de vice sous toutes ses formes ». Le film a été reclassé 16 ans et plus en 2003.

Complètement tombé dans l’oubli, et sans doute à tout jamais invisible, Ils sont nus est aussi connu sous d’autres titres: We Are All Naked, Days of Desire, Essi sono nudi – Nudi per morire en Italie, ou encore Playa Perversa au Mexique.

Citation Jacques Normand: La Presse, 27 octobre 1965, p. 64

Jacques Normand, Rita Maiden dans Ils sont nus de Claude Pierson (image officielle, extraite des archives des journaux d'époque)

Jacques Normand, Rita Maiden dans Ils sont nus de Claude Pierson (image officielle, extraite des archives des journaux d’époque)

Critiques d’époque

Le film est déroutant au possible. Du néo-réalisme totalement dépassé. Beaucoup de longueurs. Nous devons cependant dire que le jeu de Jacques Normand est excellent, tout comme celui de la petite Isabelle qui n’est âgée que de six ans. (Télé-radiomonde, 12 mars 1966, p. 14)


Quant au scénario, à la mise en scène, à la photographie et, surtout, à l’inénarrable montage de cette chose, on se demande comment ils se sont faits sans que personne, le producteur par exemple, se soit rendu compte de l’imminence de la catastrophe. (non signé, Photo-journal, 9 mars 1966, p.74)


« Ils sont nus » est un film naïf et amateur. Après 70 ans de cinéma, c’est à peine croyable. Quand on donnera, dans les écoles, des « devoirs de cinéma » à faire, comme on donne des rédactions, à de jeunes élèves bien intentionnés qui auront vu quelques films de ciné-club on trouvera ce genre d’exercice, Claude Pierson n’a pas résisté à la tentation qui assaille de par le monde les innombrables poètes de la pellicule : la mer, les vagues qui lèchent et pourlèchent le sable détrempé, mouvant, les dunes, le vent, les grands espaces, un paysage désolé, des personnages à demi nus qui passent et repassent, se découpent sur 1e ciel, et courent, courent encore, raccommodent des filets, hissent les voiles, et livrent, contre les éléments, contre les viscissiturdes de l’existence, un combat sans merci! (Michèle Favreau, La Presse, 26 février 1966, p.20)

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives