Bon Cop Bad Cop 2 – Film de Alain Desrochers

Dix ans après l’original, Patrick Huard et Colm Feore refont de nouveau équipe à la tête de la comédie policière Bon Cop Bad Cop 2, réalisée cette fois par Alain Desrochers.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2017/02/bon-cop-bad-cop-2_affiche-officielle.jpg

Lien YouTube : http://youtu.be/watch?v=6ZF8OcDj4sY

Dix ans après l’original, Patrick Huard et Colm Feore se retrouvent de nouveau à la tête de la comédie policière Bon Cop Bad Cop 2, réalisée cette fois par Alain Desrochers, réalisateur des deux films d’action Nitro (2007) et Nitro Rush (2016).

Écrit par Patrick Huard (également coproducteur), Bon Cop Bad Cop 2 reprend les personnages qui ont fait la renommée du précédent opus dans une production encore plus explosive, nous a-t-on promis. Doté d’un budget de plus de 10 millions, le film sort à la mi mai 2017 et s’annonce comme l’une des productions les plus attendues de l’année, avec De père en flic 2, une autre comédie de flics aux relations troublées chassant sur les terres d’un succès populaire. Si avec ces deux films-;à, le box office québécois n’explose pas, on se demande bien ce qui le (re)fera décoller un jour…

Rappelons que Bon Cop Bad Cop d’Érik Canuel (2006) s’est retrouvé en haut de tous les palmarès chiffrés avec plus de 1,3 million d’entrées en salles et près de 12 millions de dollars au box office canadien.

Sur le film Bon Cop Bad Cop 2 - Alain desrochers en tournage

Bon Cop Bad Cop 2 – Alain Desrochers en tournage (crédit photo Sébastien Raymond)

Mot du scénariste, producteur et interprète Patrick Huard

Écrire la suite d’un film est un réel défi. C’est encore plus vrai si le film a connu du succès. Les attentes du public sont élevées. Il se souvient des 10 meilleures minutes de Bon Cop Bad Cop et s’attend à ce que la suite soit, pendant deux heures, à la hauteur de ces souvenirs. Notre mémoire collective est ainsi faite. Si les attentes du public sont élevées, mes attentes et celles de l’équipe l’étaient tout autant ! On voulait faire mieux qu’avec que le premier, sinon, ça aurait été admettre que l’on a peu appris en dix ans…

En tant que scénariste, l’une des difficultés a été d’accepter les deuils à faire. Ma première version avait 240 pages ! Nouveau, ancien, il y avait de tout. En fait, tout est devenu plus facile quand j’ai cessé d’écrire une suite, quand j’ai commencé à imaginer une nouvelle histoire. Je me suis dit : « Écris le meilleur film possible. Comme si c’était le premier». L’unique prémisse : les deux personnages principaux. L’unique règle : respecter l’ADN de Bon Cop Bad Cop.

Bon Cop Bad Cop 2, c’est d’abord une histoire d’amitié. La première fois que l’on a vu ces deux gars, leur amitié semblait impossible. Mais ils ont vaincu, ensemble. Pour moi, la seule évolution possible était qu’ils se rapprochent encore plus. Aussi, dans le premier film, la dualité était canadienne, entre le Québec et le reste du Canada. Ici, elle se manifeste davantage avec nos voisins du Sud. D’ailleurs, je tiens à rappeler que ce scénario a été écrit il y a près de trois ans. La réalité rattrape parfois la fiction.

Extrait du dossier de presse

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives