Love and Human Remains – Film de Denys Arcand

Love and Human Remains, premier long métrage tourné en anglais par Denys Arcand, est un drame urbain basé sur une pièce de l’albertain Brad Fraser. Cet étonnant mélange de crime, de sexe et d’humour noir connut une carrière plutôt décevante.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2009/01/de-lamour-et-des-restes-humains_VHS.jpg

Lien YouTube : http://youtu.be/watch?v=_1cjHboN8Mw

Love and Human Remains (De l’amour et des restes humains) est le premier long métrage tourné en anglais par Denys Arcand. Il s’agit d’une adaptation libre de la pièce intitulée Unidentified Human Remains and the True Nature of Love écrite par Brad Fraser à 26 ans qui fut présentée à la fin des années 80 dans une vingtaine de villes canadiennes, anglaises américaines ou italiennes. Cette production ambitieuse et beaucoup plus chère que la moyenne des productions québécoises de l’époque, se voulait être un Déclin de l’empire américain dédié à la nouvelle génération, profondément marquée par une violence urbaine omniprésente.

>> Voir les notes de production résumant la genèse du film

Présenté en première mondiale à Telluride en septembre 1993, puis à Toronto, Chicago et Venise, Love and Human Remains avait été mis en nomination pour l’obtention de 5 prix Génie. Le film avait été vendu dans pratiquement tous les pays d’Europe. Aux USA, le film sera distribué par Sony Classics dans une version coupée d’environ une minute, évitant ainsi l’interdiction au public de moins de 17 ans. Il sera finalement classé R (pour « Restricted ») par la MPAA.

Malgré un succès d’estime de la part de la critique internationale et québécoise – qui avait placé Love and Human Remains dans sa courte liste des finalistes de son prix annuel – la carrière commerciale du film s’avèrera être un cuisant échec (71 500 entrées en salles seulement).

Image du comédien Cameron Bancroft qui joue le rôle de Bernie dans Love and Human Remains (réal. Denys Arcand, prod. Max Films - 1993 - source image : collection personnelle)

Cameron Bancroft est Bernie dans Love and Human Remains (réal. Denys Arcand, prod. Max Films – 1993 – source image : collection personnelle)

Voix françaises

La version française de Love and Human Remains a été réalisée par Denys Arcand en novembre 1993 et a été complétée en janvier 1994. Denys Arcand a choisi des comédiens et comédiennes chevronnés pour prêter leur voix aux huit acteurs principaux du film. Il s’agit de :

Marc Messier (voix de David), Chantal Baril (voix de Candy), Alain Zouvi (voix de Bernie), Sophie Léger (voix de Benita), Linda Roy (voix de Jerri), Mario St-Amant (Kane), François Godin (voix de Robert), Marc Labrèche (voix de Sal).

À propos de la réalisation du doublage de son film, Denys Arcand confie : «Le doublage est toujours un compromis, même si Hitchcock le préférait au sous-titrage. J’ai abordé le problème en confiant le travail à des comédiennes et comédiens extrêmement doués, en espérant que leur talent, concentré cette fois uniquement dans leur voix, puisse surmonter les handicaps techniques. Comme toujours, la collaboration d’Hubert Fielden a été précieuse.»

Source : dossier de presse

Image des comédiens Joanne Vannicoli, Thomas Gibson et Ruth Marshall dans Love and Human Remains (réal. Denys Arcand, prod. Max Films - 1993 - source image : collection personnelle)

Joanne Vannicoli, Thomas Gibson et Ruth Marshall dans Love and Human Remains (réal. Denys Arcand, prod. Max Films – 1993 – source image : collection personnelle)

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives