Mémoires affectives – Film de Francis Leclerc

Les mémoires affectives foisonnent dans la tête d’Alexandre. Sa quête du souvenir l’amènera là où on lui avait pourtant fait jurer de ne jamais revenir.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2013/02/memoires-affectives-francis-leclerc.jpg

Lien YouTube : http://youtu.be/watch?v=X_BL8l8hPgo

Mémoires affectives est le deuxième long métrage de fiction de Francis Leclerc, qui avait signé Une jeune fille à la fenêtre trois ans auparavant.

Mi réaliste, mi fantastique le film de Francis Leclerc interroge la mémoire que l’on a de soi, des autres, mais aussi celle qui fabrique le passé de toute pièce. L’enquête de ce vétérinaire amnésique incarné par Roy Dupuis renvoie plusieurs interrogations au spectateur, concentrés sur la recherche des faits d’une part, et, d’autre part, par la découverte progressive d’une histoire familiale complexe. Au début centré sur le personnage principal, Mémoires affectives prend peu à peu une tournure plus large en faisant apparaître des personnages secondaires forts au fur et à mesure que la brume se dissipe. Le frère exilé, notamment, mais aussi les amis de longue date ramènent alors à la surface un père, une histoire. Le titre du film prend alors tout son sens.

Mémoires affectives a reçu de nombreux honneurs de la critique et a eu une très belle carrière dans les festivals internationaux. Entre autres récompenses, citons le Bayard d’or du meilleur scénario à Namur en 2005 ainsi que le prix du public aux Rendez-vous du Cinéma québécois. Il fut également couronné à quatre reprises aux Jutra 2005 (Meilleur film, Meilleure réalisation ; Meilleur acteur ; Meilleur montage) et a reçu 3 prix Génie (Meilleure réalisation la Meilleur scénario et le prix du Meilleur acteur pour Roy Dupuis).

En salles, l’accueil du public fut lui aussi convaincant, permettant au film de rassembler plus de 90 000 spectateurs lors de son exploitation commerciale.

Le titre de la version anglaise est : Looking For Alexander.

Mémoires affectives - Les corridors de la pensée (image: Alliance Vivafilm)

Mémoires affectives – Les corridors de la pensée (image: Alliance Vivafilm)

Réception critique

Mémoires affectives est une fiction guidée par une haute exigence tant dans sa mise en scène que dans sa plasticité. Si on peut chipoter sur le côté psychologisant que Marcel Beaulieu, le coscénariste, ne peut s’empêcher de donner à tout scénario qu’il écrit, on a peu de réserves sur le régime narratif à deux niveaux qu’il a adopté, correspondant aux deux personnalités de son personnage principal, Alexandre Tourneur, qui joue tout à la fois de la claustrophobie et de l’agoraphobie, ce qui crée une sensation progressive d’étouffement dans la révélation de la vérité (le traumatisme qui a plongé Alexandre, enfant, dans l’amnésie). Le suspense n’en est que plus fascinant. (- André Roy, 24 images, n° 122, 2005, p. 12.)

Le jeu de Roy Dupuis illustre admirablement bien la profonde solitude de ce personnage complètement dépossédé qui doit entrer un peu malgré lui en relation avec les autres pour tenter de se découvrir à travers leur regard. Mais cet homme qu’ils définissent, est-ce bien lui ? Est-ce que tout souvenir n’est pas qu’affaire de perception ? Que retient-on de ses contacts avec l’autre ? Quelle vision projette-ton dans l’autre ? Tout se complique encore quand Alexis remarque les soudaines volte-face dans les témoignages de son entourage. Le brouillard qui l’entoure s’épaissit alors davantage, et Alexis se demande s’il n’est pas victime d’hallucinations, si son esprit ne lui joue pas de tours… ou s’il n’est pas une marionnette que l’on manipule. (- Chantale Gingras Québec français , n° 136, 2005, p. 95-96)

Roy Dupuis campe avec une vérité rare cet homme rapaillé. Grâce à la justesse de son jeu, son bégaiement calibré, grâce aussi au jeu sobre mais convaincant du reste de la distribution, notamment Rosa Zacharie et Maka Kotto, Mémoires affectives s’impose comme un film d’auteur exigeant mais maîtrisé. (- Luc Perreault, La Presse, 30 octobre 2004)

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives