Demoiselle sauvage, La – Film de Léa Pool

Cinquième film de Léa Pool, La demoiselle sauvage jouit d’une photographie magnifique des paysages naturels suisses.

https://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2013/01/demoiselle-sauvage.jpg

-01-01

La demoiselle sauvage est une coproduction helvético-québécoise de Léa Pool, entièrement tournée dans les magnifiques paysages du Valais en Suisse. Dans la filmographie de la réalisatrice d’origine suisse, La demoiselle sauvage est son cinquième long-métrage de fiction, intercalé entre sa participation au projet Montréal vu par… et le drame sentimental Mouvements du désir.

Dans ce film, comme dans toute sa filmographie, Pool dépeint divers aspects de la condition féminine. Ici, la vie de Marianne (Patricia Tulasne) est prise entre rêve et réalité. Souffrant des séquelles d’un drame conjugal, se sentant perdue à jamais, Marianne s’enferme dans un univers irréel, isolé du monde qui l’entoure (la cabane de l’ingénieur) et qui contaste avec l’immensité et la splendeur des paysages suisses. Durant tout le film, on ne sait jamais vraiment ce qui est arrivé ni ce qui adviendra de Marianne. Sa vie semble figée dans le temps. Tous mes personnages principaux sont sur la brèche. On ne sait jamais si ils chuteront ou si ils pourront continuer à avancer déclarait un jour la cinéaste à propos de ces films. Marianne, cette demoiselle sauvage, en est une parfaite illustration.

Le titre de la version anglaise de La demoiselle sauvage est The Savage Woman.

Résumé

Dans une ville de la plaine, une jeune femme échappe de justesse à la mort et fuit dans les montagnes. Elle porte sur elle les marques, les blessures d'un corps à corps. Après plusieurs jours d'errance, elle tombe d'épuisement au pied d'un barrage qui verrouille la vllée et l'empêche de poursuivre sa route.

Un ingénieur du barrage en poste pour l'été, la recueille et la soigne. Il apprivoise peu à peu cette « Demoiselle sauvage » et découvre alors le terrible secret qu'elle porte en elle. Marianne est recherchée par la police. Malgré lui, Élysée devient-il le complice d'un meurtre? L'amour serait-il plus fort que la peur?

Les recherches de la police d'intensifient, l'étau se resserre autour d'eux. L'été touche à sa fin. Le contrat de l'ingénieur se termine. Qu'adviendra-t-il de la « Demoiselle sauvage »?.

Source : jaquette VHS originale

Distribution

Patricia Tulasne (Marianne) ; Matthias Habich (Élysée) ; Michel Voïta (Policier en chef) ; Roger Jendly (Maurice) ; Lenie Scoffié (Marie Chappaz) ; Séverine Bujard (Femme d'Élysée) ; Jonas Pool (Fils aîné d'Élysée) ; Sylvain Pool (Fils cadet d'Élysée) ; Bernard Lamy (le gendarme)

Fiche technique

Genre: drame - Origine: Coproduction Québec-Suisse, ©1991 - Première: 20 août 1991, Montréal - Sortie en salles: 13 septembre 1991 - Durée: 1h38 - Visa: Général - Tournage: à Grimentz (Val d'Anniviers) en Suisse - Budget: 3 M$ - Box office: environ 16 000 spectateurs au Québec

Réalisation: Léa Pool - Scénario: Léa Pool ; Laurent Gagliardi ; Michel Langlois d'après la nouvelle de S. Corinna Bille (Ed. Gallimard - prix Goncourt de la Nouvelle) - Production: Denise Robert - Productrice associée: Doris Girard - Producteurs délégués: Luciano Gloor ; Daniel Louis ; Léon G. Arcand - Société de production: Cinémaginaire ; Limbo Films ; Office national du film du Canada - Distribution: Aska Films Distribution

Équipe technique - Photographie: Georges Dufaux - Musique: Jean Corriveau - Son: Dominique Chartrand - Montage et conception sonore: Alain Belhumeur - Direction artistique: Vianney Gauthier - Costumes: Christiane Tessler - Mixage: Michel Descombes ; Luc Boudrias

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives