Scanners II, the New Order – Film de Christian Duguay

Suite du culte de David Cronenberg réalisée dix ans après. Premier long métrage de Christian Duguay.

https://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2018/12/scanners2_VHS_filmsquebecdotcom.jpg
Raoul Trujillo dans Scanners II, the New Order de Christian Duguay (l'homme déambule, hagard, dans un entrepôt de mannequins en plastique)

Raoul Trujillo dans Scanners II, the New Order de Christian Duguay (capture VHS – Collection filmsquebec.com – Reproduction interdite sans autorisation)

Il aura fallu attendre dix ans après le premier volet réalisé par David Cronenberg pour que voit le jour Scanners II, the New Order sous la direction de Christian Duguay, un jeune réalisateur de clips adroit qui signait là son premier long métrage.

Disons-le d’emblée pour les amateurs du premier volet, Scanners II: le nouveau règne (titre de la VF) est une suite aux visées purement mercantiles qui reprend sans inventivité une thématique connue: un jeune aux pouvoirs surnaturels tente de mettre fin à l’emprise exercée sur la société par un être fou à lier. Évidemment, le tout baigne dans un monde dénué de nuances où les intrigues des « méchants » dans leurs costumes stricts, se déroulent dans des bureaux et des laboratoires ordonnés et froids. En face, de « gentils » innocents, jeunes et passionnés tentent de leur faire barrage, mais n’ont d’autre statut que celui de victimes d’un système corrompu. Un film très codifié donc, qui ne s’aventure pas dans une analyse psychologique de l’univers dépeint, mais qui se contente paresseusement de rafraîchir les effets visuels sanguinolents qui avaient fait la marque de commerce de Scanners.

En France, le film s’intitule Scanners II: la nouvelle génération. Scanners II, the New Order sera suivi l’année d’après par Scanners III, the Takeover, dernier volet de la série également réalisé par Christian Duguay.

David Hewlett et Deborah Raffin dans Scanners II, the New Order de Christian Duguay (les deux jeunes amoureux taquinent un petit chiot)

David Hewlett et Deborah Raffin dans Scanners II, the New Order de Christian Duguay (capture VHS – Collection filmsquebec.com – Reproduction interdite sans autorisation)

Critiques d’époque

Mais que pouvait-on attendre au juste d’un film dont les moments forts, largement anticipés par le public, sont les effets spéciaux décrivant des explosions de têtes humaines? Les amateurs de cinéma fantastique sont en droit d’exiger un peu plus. Du suspense, de la poésie, de l’imagination. (Martin Girard, Revue Séquences, Numéro 153-154, septembre 1991, p. 95)


On nage avec ce film en plein manichéisme. C’était, avec le simplisme des personnages, !e problème de Simoneau dans Dans le ventre du dragon. Ici, tout est tellement ou bien tout noir ou tout blanc qu’on ne sent pas, même si on est amateur du genre, de véritable défi dans cette confrontation. …/… On me permettra de garder mes distances à l’égard de ce cinéma racoleur et quelque peu répugnant. (Luc Perreault, La Presse, 11 mai 1991, p. C4)

Yvan Ponton dans Scanners II, the New Order de Christian Duguay (filmé en contre-plongée, l'homme est au téléphone, l'air menaçant)

Yvan Ponton dans Scanners II, the New Order de Christian Duguay (capture VHS – Collection filmsquebec.com – Reproduction interdite sans autorisation)

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives