Nadia, Butterfly primé à France, bientôt en salle

Le film de Pascal Plante sortira dans l’Hexagone le 4 août prochain.

Nadia Butterfly - Katerine Savard, Ariane Mainville
Nadia Butterfly – Katerine Savard, Ariane Mainville

Les festivals internationaux se succèdent pour Nadia, Butterfly. En fin de semaine le deuxième long métrage de Pascal Plante a remporté le Prix de la ville de Dieppe, lors de la de la huitième édition du Festival du film canadien de Dieppe, en France. Une récompense qui arrive à point nommé pour le film qui sortira dans l’Hexagone le 4 août prochain. Le film est pris en charge par Les Alchimistes, dynamique petite compagnie de distribution qui a déjà plusieurs productions québécoises à son catalogue. Et qui planche également sur les sorties de Kuessipan de Myriam Verreault (7 juillet) et de La déesse des mouches à feu d’Anaïs Barbeau-Lavalette (13 octobre).

En plus de la France, Nadia, Butterfly – sélectionné par le Festival de Cannes l’an dernier faut-il le rappeler – a déjà été acquis dans plusieurs territoires dont l’Australie, Israël, ainsi qu’en Amérique latine. À partir du 1er juillet, la plateforme MUBI le rendra accessible pour une période de 30 jours aux internautes des États-Unis et des territoires où le film n’a pas encore été vendu.

Produit par Dominique Dussault de Némésis Films, tourné à l’été 2019 à Montréal et à Tokyo, le film aborde les défis de la retraite sportive en suivant Nadia, 23 ans, une nageuse canadienne qui entame avec anxiété les derniers Jeux Olympiques de sa carrière. Au Québec, le film est disponible sur plusieurs plateformes de VOD.