Génie 2009 : Ce qu’il faut pour vivre encore primé !

Après son succès la semaine dernière aux Jutra, Ce qu’il faut pour vivre de Benoît Pilon, continue sur sa lancée et récolte 4 prix lors de la remise des Prix Génie 2009.

Affiche du film Ce qu'il faut pour vivre

Affiche du film Ce qu’il faut pour vivre

En nomination dans huit catégories, Ce qu’il faut pour vivre a remporté les prix pour la meilleure réalisation (Benoît Pilon), du meilleur scénario original (Bernard Émond), du meilleur premier rôle masculin (Natar Ungalaaq) et du meilleur montage (Richard Comeau).

Résultats logiques et mérités pour ce film magnifique qui fera date dans l’histoire du cinéma québécois. Souhaitons qu’avec cette autre récolte le film trouve des distributeurs à l’étranger.

Rappelons également que les autres récompenses remportées par des films du Québec sont :

  • Yves-Christian Fournier : Prix Claude Jutra récompensant le meilleur premier film pour Tout est parfait,
  • Cruising Bar 2 de Robert Ménard: Meilleur maquillage,
  • Next Floor de Denis Villeneuve : Meilleur court métrage dramatique,
  • Borderline : Meilleure adaptation.

Passchendaele, de Paul Gross sacré meilleur film canadien

C’est sans réelle surprise que le drame de guerre plutôt conventionnel Passchendaele a obtenu le prix du meilleur film canadien de l’année. Il a également mis la main sur cinq autres prix ; meilleure direction artistique, meilleurs costumes, meilleur son d’ensemble, meilleur montage sonore et meilleures recettes en salles. Réalisé et interprété par Paul Gross, ce drame dépeint la participation du Canada lors de la Première Guerre mondiale. L’actrice Caroline Dhavernas est également en vedette aux côtés de Paul Gross.