Autre côté de novembre, L’ – Film de Maryanne Zéhil

À l’instar de ses deux précédents films, Maryanne Zéhil évoque à travers L’autre côté de novembre le souvenir de sa culture libanaise et le déracinement lié à son expatriation.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2016/10/autre-cote-de-novembre_affiche.jpg

Lien YouTube : http://youtu.be/watch?v=lx0ZBTQQ3u0

Après De ma fenêtre sans maison (2006) et La vallée des larmes (2012), la réalisatrice et productrice d’origine libanaise Maryanne Zéhil réalise L’autre côté de novembre, qui fait à nouveau référence au déracinement et à la mémoire.

Dans ce troisième long métrage tourné en partie au Liban et à Montréal en 2014, la réalisatrice évoque la dualité des cultures en imaginant une histoire d’amitié entre deux femmes libanaises, l’une exilée à Montréal, l’autre restée sur place. Plusieurs thèmes récurrents dans ses films précédents resurgissent dans celui-ci, notamment la difficulté de laisser derrière soi sa jeunesse, son pays et sa famille. Le film aborde aussi de manière directe la condition féminine libanaise, marquée entre autres par le mariage forcé et la soumission à l’autorité masculine, et évoque les mutations de la société par l’entremise d’une opposition entre la modernité de Beyrouth, la « grande ville », et la pauvreté des régions isolées.

La réalisatrice s’est adjoint les services de plusieurs comédiens reconnus, dont ceux d’Arsinée Khanjian, comédienne née au Liban, conjointe du cinéaste canadien Atom Egoyan, qui incarne à la fois le personnage de Layla la Libanaise et de Léa la Québécoise. Dans une entrevue accordée au Devoir en décembre 2014, celle qui fut aussi exilée de son pays à l’âge de 17 ans déclarait avoir été intriguée par cette histoire : « C’est une proposition qui table sur un questionnement que j’ai encore à ce jour, à savoir : quelle aurait été ma vie si j’étais restée au Liban ? Dans la vie, on fait des choix, constamment, mais contrairement à ce que l’on pense souvent, plutôt que de régler une question, la décision prise ne fait qu’ouvrir sur d’autres choix. »

Raïa Haïdar dans L'autre côté de novembre de Maryanne Zéhil (©Bshara Atallah)

Raïa Haïdar dans L’autre côté de novembre (©Bshara Atallah)

Tourné à l’automne 2014 et longtemps prévu sur nos écrans en 2015, L’autre côté de novembre n’a eu droit à sa première mondiale qu’en octobre 2016 au Festival du nouveau cinéma (section Focus hors compétition). La sortie en salles aura finalement lieu au courant du mois d’avril 2017.

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives