Avant que mon coeur bascule – Film de Sébastien Rose

Quatrième film de Sébastien Rose, Avant que mon coeur bascule propose une vision troublante et nerveuse de la marginalité et de la jeunesse désordonnée.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2012/12/avant-mon-coeur-bascule.jpg

Lien YouTube : http://youtu.be/watch?v=SmVD5R6Hec4

Avant que mon coeur bascule est un drame psychologique réalisé par Sébastien Rose, son quatrième long métrage de fiction en carrière après Comment ma mère accoucha de moi durant sa ménopause (2003), La vie avec mon père (2006) et Le banquet (2008).

Outre la réapparition des comédiens Sophie Lorain et Sébastien Ricard, absents des grands écrans depuis plusieurs années, la distribution nous fait découvrir Clémence Dufresne-Deslières, une étudiante de 17 ans qui effectue ses débuts au cinéma dans un rôle particulièrement marquant.

Réalisé nerveusement et sans surplus de pathos, Avant que mon cœur bascule explore le thème du passage à l’âge adulte d’une jeune femme dont la vie désordonnée tente de trouver refuge chez celle à qui elle a brisé la vie. La culpabilité, le besoin de retrouver des liens affectifs avec une famille absente viennent souder le sort de ces deux êtres dont la vie a soudainement pris une tournure tragique.

En dehors d’une première au Festival de cinéma de la ville de Québec en septembre, le film a été peu montré dans les festivals. À sa sortie en salles, les critiques mitigées et la compétition féroce de l’automne ont eu raison de lui. Avant que mon cœur bascule a été retiré de l’affiche trois semaines après sa sortie.

Avant que mon coeur bascule (Sophie Lorain et Clémence Dufresne-Deslières)

Avant que mon coeur bascule (Sophie Lorain et Clémence Dufresne-Deslières)

Notes du réalisateur dans le dossier de presse: À l’origine de cette histoire, une image très simple: à l’aube, après une nuit blanche passée à faire les quatre cents coups, je m’éloigne de mes amis, je me sépare d’eux, je suis sur le point de devenir un homme.

Avec Stéfanie Lasnier, co-scénariste à qui je dois aussi le développement de La vie avec mon père (2006), j’ai eu envie d’explorer un moment de ce type – moment charnière – dans la vie d’une jeune fille, explorer cet âge des tiraillements par excellence qu’est l’adolescence.

Lorsque je regarde en arrière, je sais que tout s’est joué pour moi l’été de mes seize ans. L’adolescence est la période de tous les possibles, notre esprit est tiraillé entre le bien et le mal. C’est l’âge où nous développons une conscience. Un temps où marchant sur une corde raide, on doit choisir de quel côté on va aller, quelle voie emprunter pour se définir.

Je crois que pour chacun de nous, arrive un moment où tout peut arriver, un moment où tout bascule. Avant que mon coeur est l’histoire de ce moment. Ce temps – moment parfois très bref – où notre destin se décide, où notre vie bascule. L’histoire de l’éveil d’une conscience. Celle de Sarah, solitaire endurcie et égoïste, qui s’ouvre progressivement à l’autre.

Trame sonore

  1. Plath Heart (Katherine Lee, Taylor Smith, Preston Standell, Austin Tufts), interprété par The Braids
  2. C’est zéro (Manuel Tadros), interprété par Julie Masse
  3. Dissent (Andrew Bird), interprété par Andrew Bird
  4. Gottes Zeit ist allerbeste Zeit (J.S. Bach, arrangements de György Kurtag), interprété par György Kurtag
  5. Comme une flamme trop forte, interprété par Banlieue Rouge
  6. Das Buch der Klange – VII (Hans Otte), interprété par Herbert Henck
  7. Good Friday (Jonathan Wolf), interprété par Why?
  8. Movement II – Sleeping Invader (Sufjan Stevens), interprété par: Sufjan Stevens
  9. C’était salement romantique, interprétée par Béatrice Martin (Coeur de pirate)

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives