Clandestins – Film de Denis Chouinard

Premier long métrage écrit et réalisé par Denis Chouinard, en collaboration avec le suisse Nicolas Wadimoff, Clandestins peut être vu comme une métaphore du monde moderne. Le film reçut les honneurs dans de nombreux festivals à la fin des années 90.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2015/11/clandestins.jpg

Lien YouTube : http://youtu.be/watch?v=YdiVWU9kjlw

Relatant le périlleux périple de six clandestins embarqués illégalement dans un cargo en partance pour le Canada, Clandestins, est le premier long métrage écrit et réalisé par Denis Chouinard, en collaboration avec le réalisateur suisse Nicolas Wadimoff, qu’il a connu à l’Université du Québec à Montréal.

Le film se déroule quasiment exclusivement entre quatre murs de tôle, dans un espace exigu et dans des conditions de dénuement absolu. Le scénario élabore une confrontation hautement symbolique entre des personnages d’origines diverses (européennes et maghrébines) et de classes sociales défavorisées. Les conditions extrêmes de ce « voyage » font donc ressortir la métaphore de l’inaccessibilité d’un monde moderne littéralement tombé en panne et incapable de s’ouvrir aux plus démunis.

Dans la fable de Wadimoff et Chouinard, ceux qui sont libres jouissent des grands espaces (la mer), tandis que les fuyards sont confinés (le conteneur), doivent faire face aux tensions et aux pulsions qui les animent, tout en conservant l’unité dans la quête de survie. Confrontés aux limites de leur rêve, ces clandestins doivent à tout prix survivre malgré leurs maigres chances de s’en sortir.

Présenté dans de très nombreux festivals internationaux, dont la clôture du Festival des films de Locamo, Clandestins a été honoré à plusieurs reprises. Citons entre autres: le Prix Don Quichotte au Festival international du film de Locarno, une Mention spéciale du jury pour tous les interprètes du film (Festival du Film de Paris, 1998), ainsi que quatre prix à Namur en 1997: Bayard d‘’Or du Meilleur film, Prix du meilleur premier scénario, Prix Emile Cantillon du Jury des Jeunes, et Prix du Public.

Au Québec, le film a reçu le Prix SARDEC du Meilleur scénario de long métrage et a obtenu un succès appréciable auprès du public (11 000 spectateurs en salles), un beau résultat si l’on tient compte de l’absence de « sex-appeal » et de vedettes et d’un sujet particulièrement difficile.

Mot des auteurs

« Ce cargo peut être compris comme le symbole de l’Ouest : tout est en ordre – hormis quelques indésirables dont la seule erreur est d’être là où il ne faut pas : il suffit de s’en débarrasser d’une manière ou d’une autre pour que tout rentre dans l’ordre. Clandestins, l’histoire de six réfugiés illégaux, est une histoire sur l’enfermement, la promiscuité, les liens qui se font et se défont, et l’angoisse qui laisse la place à la folie. Clandestins est un film qui parle du partage, de la peur, de la violence, mais aussi de l’amour. Chaque jour que nous passions à écrire ce film, puis à le tourner, des centaines de femmes, d’hommes et d’enfants partaient pour cette même traversée. Notre film est terminé. Les clandestins continuent à s’embarquer » – Denis Chouinard et Nicolas Wadimoff (dossier de presse)

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives