Serveuses demandées – Film de Guylaine Dionne

Serveuses demandées est le deuxième long métrage de fiction de la réalisatrice québécoise Guylaine Dionne, après Les Fantômes des trois Madeleine, proposé au public en 2001. Il s’agit d’un drame social qui aborde l’univers de la prostitution organisée et de la traite de jeunes immigrantes. La réalisatrice explique à propos de l’origine et du traitement…

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2008/12/serveuses_demandees.jpg
Clara Furey dans Serveuses demandées (Dionne, 2009)

Clara Furey dans Serveuses demandées (Dionne, 2009) – ©Alliance Vivafilm

Serveuses demandées est le deuxième long métrage de fiction de la réalisatrice québécoise Guylaine Dionne, après Les Fantômes des trois Madeleine, proposé au public en 2001. Il s’agit d’un drame social qui aborde l’univers de la prostitution organisée et de la traite de jeunes immigrantes.

La réalisatrice explique à propos de l’origine et du traitement du film: Dès les débuts de l’écriture de Serveuses Demandées en 2001, j’avais déjà cette
préoccupation de d’écrire le réel avec justesse et précision. C’est presque qu’avec l’oeil d’un documentariste que je me suis plongée dans cette histoire de jeunes femmes immigrées ainsi que celles de jeunes Québécoise en situations de vulnérabilité. Il n’était pas question pour moi d’embellir ce milieu et l’histoire qui s’y déroulait. J’ai donc opté pour une esthétique du vrai, une manière de filmer crue qui nous éloignait de la forme et nous rapprochait de la vérité. [1]

Entrevue avec Kevin Tierney, producteur : Tout a commencé quand je me suis retrouvé sur le jury du Prix Claude-Jutra qui est accordé annuellement par la DGC à un réalisateur d’un premier long métrage. C’était en 2001, et je m’étais étonné que le film de Guylaine Dionne – j’avais beaucoup aimé Les Fantômes de trois Madeleine – ne soit pas en nomination. On m’avait alors dit que le film n’avait pas été soumis. J’avais malgré tout fait une scène – comme je suis capable d’en faire. Guylaine Dionne, en a entendu parler, et m’a appelé pour me remercier et, par la même occasion, me demander de produire son prochain film.

Lorsque la SODEC a accepté le projet, il nous restait à déterminer si on allait produire le film avec un budget de 2 M$ au lieu des 3,5 M$ initialement prévus. Et miracle! Une fin d’après-midi, un jour d’octobre 2006, je reçois un coup de téléphone de Joëlle Levie, alors directrice générale du cinéma à la SODEC, qui me demande si je serais capable de tourner Serveuses demandées avant le 31 mars 2007 si j’avais le financement. J’ai dit oui. Et c’est comme ça que le film de Guylaine Dionne a pu bénéficier du fonds spécial de 10 M$ de la ministre Lyne Beauchamp. [2]

Le rôle de Milagro est incarné par la danseuse, chanteuse et comédienne Clara Furey, qui nous présente son deuxième rôle pour le cinéma après avoir joué le personnage principal du film « CQ2 ». La brésilienne Janaina Suaudeau lance sa carrière de comédienne au grand écran avec le rôle de Priscilla, après de multiples productions théâtrales, tant au Brésil qu’à Paris, où elle étudie au prestigieux Conservatoire national supérieur d’art dramatique. Notons également la présence d’Anne Dorval, une habituée du théâtre, de la télévision et du grand écran, dans le rôle de la mère de Milagro, et de Colm Feore.

Sorti en plein hiver dans un petit circuit, le film n’a pas connu le succès et s’est fait ignorer par les critiques. Le titre de la version anglaise est Waitresses Wanted.

Référence : [1]: Dossier de presse - [2]: Revue CTVM Mag # 12 du 19 janvier 2009

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives