Piastre, La – Film d’Alain Chartrand

Malgré un sujet dans le vent et une distribution importante, La piastre d’Alain Chartrand fut un échec tant critique que public qui laissa des traces dans la mémoire de son réalisateur.

https://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2009/03/piastre.jpg

La piastre est un drame réalisé en 1975 par Alain Chartrand, son second long métrage après Isis au 8, mais son premier film avec des comédiens professionnels. Le film aborde le retour à la nature d’un homme au confort matériel pourtant assuré. Le film fait aussi référence à divers problèmes de la vie moderne, tels que les problèmes de couple, le rapport avec les enfants et l’individualisme matériel.

Dans son livre Chartrand, cinéaste, le réalisateur présente ainsi la genèse de son film : Dans le but de faire accepter le scénario, Diane et moi allons à quelques reprises à la SDICC, afin de discuter de notre projet avec son directeur, le dramaturge Gratien Gélinas. Celui-ci nous répète sans cesse sur un ton paternaliste : « Allez! Retournez travailler les enfants! » Il n’apprécie pas qu’on écrive l’histoire d’un homme dans la quarantaine, alors que nous sommes dans la vingtaine. Le personnage principal, Robert Tremblay, quitte son emploi de graphiste, sa femme, sa maîtresse et sa banlieue, pour s’établir à la campagne en tentant d’y vivre de façon plus sereine, avec des amis. Le scénario prend deux ans avant d’être accepté, il faut le modifier à trois reprises pour ramener le budget de 200 000 à 115 000 dollars.

Et à propos du tournage, Chartrand ajoute : Au cours de l’été 1974, me voilà donc en tournage pour dix-huit jours (plutôt que vingt-quatre prévus initialement) à Montréal, à Varennes et dans les magnifiques îles de Sorel. Je dirige pour la première fois des comédiens(nes) professionnels.

Lire le texte d’analyse de Yves Lever sur le film (nouvelle fenêtre).

Résumé

Travailleur acharné, rongé par l'ambition, Robert n'a qu'une seule préoccupation : donner à sa femme le confort matériel qu'il croit être indispensable à son bonheur. Celle-ci, privée de l'essentiel, c'est-à-dire de l'amour et de la présence de son mari, décide de le quitter pour un autre. Forcé par les évènements à s'interroger sur le sens de sa vie, Robert décide de tout laisser tomber et effectue un retour à la terre, accompagné de sa fille et d'un couple d'amis.

Source : ACPAV

Distribution

Pierre Thériault (Robert Tremblay) ; Michèle Magny (Monique) ; Claude Gauthier (Claude) ; Rachel Cailhier (Huguette Tremblay) ; Gilles Renaud (Philippe Tremblay) ; Paule Baillargeon (Mireille) ; J. Léo Gagnon (Rosaire) ; Patricia Nolin (Madeleine Tremblay) ; Han Masson (Denise Tremblay) ; Gilbert Comptois ; Madeleine Sicotte (Berthe Tremblay)

Fiche technique

Genre: Drame - Origine: Québec, 1975 - Sortie en salles: 30 avril 1976 - Durée: 1h22 - Visa: Général - Tournage: été 1974, durant 18 jours à Montréal et en banlieue - Budget approximatif: 115 000 $

Réalisation: Alain Chartrand - Scénario: Diane Cailhier ; Alain Chartrand - Production: Marc Daigle - Producteur délégué: Bernard Lalonde - Société de production: ACPAV avec la collaboration de la Société de développement de l'industrie cinématographique canadienne (SDICC) - Distribution: France Film

Équipe technique - Photographie: François Beauchemin (16mm) - Montage: Yves Dion - Musique: Tony Roman - Chanson: Les beaux instants de Claude Gauthier - Son: Claude Beaugrand

Infos DVD/VOD

À notre connaissance, le film La Piastre n'est pas disponible en DVD au Québec.

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives