Tia et Piujuq – Film de Lucy Tulugarjuk

Production canadienne à petit budget évoquant l’amitié entre une Syrienne de 10 ans réfugiée à Montréal et une fillette Inuk habitant à Igloolik.

https://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2018/12/tia-piujuq_affiche.jpg

-01-01

Tia et Piujuq est une fable pour enfants produite par Marie-Hélène Cousineau, productrice et réalisatrice avec Madeline Ivalu et Susan Avingaq de plusieurs documentaires et fictions, tels le très beau conte Before Tomorrow ou le drame Uvanga avec Marianne Farley. Le film a été réalisé par Lucy Tulugarjuk, une actrice et chanteuse de gorge Inuk originaire du Nunavut et qui avait joué dans le film Atanarjuat: The Fast Runner en 2001. Tia et Piujuq est sa première réalisation.

Cette production canadienne à petit budget met en vedette Nuvvija Tulugarjuk, fille de la réalisatrice, et Tia Bshara, réfugiée syrienne accueillie au Canada durant l’hiver 2017-18 et dont la famille fut parrainée par la ville de Rimouski. À travers l’histoire de la rencontre fortuite de ces deux fillettes, ce film empreint d’une douce naïveté porte un regard sur l’amitié sans frontières, évoque la mythologie Inuk et revient sur les drames vécus par la population syrienne.

Tia et Piujuq a été présenté en première mondiale en ouverture de la 36e édition du Carrousel du film de Rimouski le 30 septembre 2018. Quelques projections spéciales organisées à Montréal ont eu lieu durant le temps de fêtes.

Image officielle film canadien Tia et Piujuq de Lucy Tulugarjuk

Image officielle film canadien Tia et Piujuq de Lucy Tulugarjuk

Notes de la réalisatrice

Faire ce film a été un beau processus, à commencer par l’écriture avec Marie-Hélène Cousineau et Samuel Cohn-Cousineau, puis dans le travail avec les acteurs et les techniciens à Montréal d’abord et ensuite dans ma communauté à Igloolik avec ma famille et mes collègues Susan Avingaq et Madeline Ivalu, deux femmes qui m’ont toujours inspirée. J’ai eu également le bonheur de faire appel au livre et aux illustrations de Germaine Arnatauyok qui est une artiste dotée d’un talent extraordinaire.

Je voulais partager notre culture et nos croyances selon une perspective inuite. Je veux que les spectateurs comprennent que, avant que la chrétienté n’intervienne dans notre culture, nous avions notre culture et nos propres croyances, nos propres règles de respect du territoire, les animaux, le peuple et les êtres surnaturels.

Nous avons appris que la chose la plus importantes était de toujours respecter tous les types de vies – qu’on puise les voir ou pas. On nous a appris que des êtres surnaturels comme Qallupilluq et Tarriaqsuit – gens de l’ombre – vivent autour de nous et même encore aujourd’hui ces histoires nous sont encore enseignées. Ça nous apprend le respect, le souci de préserver le territoire car le danger peut survenir à tout moment. Les êtres surnaturels peuvent être bons ou mauvais – comme dans l’histoire de ce père qui a tranché les doigts de sa fille lesquels sont devenus des animaux marins.

Je voulais également montrer comment il est possible d’établir un dialogue entre différentes cultures. Il y a Tia, une jeune immigrante syrienne qui est accueillie dans ce beau pays par Piujuq, une jeune autochtone. Tia arrive d’un autre pays ravagé par la guerre et à présent elle a l’occasion de guérir son esprit et son âme. Leur connexion et leur amour réciproque manifeste un attachement très humain, les deux aiment leurs grand-mères et les deux adorent être libres et aventureuses.

Notes d’intention de la réalisatrice extraites du dossier de presse du film fourni par Arnait Video

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives