Fin de tournage pour Le garagiste

Renée Beaulieu vient d’achever le tournage à Trois-Pistoles de Le garagiste, son premier long métrage. Le film met en vedette Normand d’Amour et Nathalie Cavezzali.

Le garagiste - Philippe St-Gelais, directeur-photo; Renée Beaulieu, réalisatrice - Source : page Facebook du film.

Le garagiste – Philippe St-Gelais, directeur-photo; Renée Beaulieu, réalisatrice – Source : page Facebook du film

Même s’il vient de passer l’étape du tournage, il y a encore loin de la coupe aux lèvres pour Le garagiste de Renée Beaulieu. C’est que le drame produit par Mme Beaulieu, Ian Quenneville et Ian Oliveri a encore un bon bout de chemin à faire avant d’espérer une sortie commerciale au Québec.

Monté avec un modeste budget sans l’aide des institutions, ce projet devra, une fois sa postproduction achevée, passer le test des festivals pour se faire remarquer d’un possible distributeur. Il y a donc fort à parier que ce n’est qu’en 2015 sinon en 2016 que nous pourrons voir Le garagiste, dont l’action principale se déroule à Trois-Pistoles, ville originaire de la réalisatrice dont le grand-père était lui-même garagiste.

Ce premier long-métrage de Renée Beaulieu, auteure de quelques courts et scénariste du film Le ring (Anaïs Barbeau-Lavalette, 2007), met en vedette Normand d’Amour (5150, rue des Ormes), Nathalie Cavezzali (Le vendeur), Pierre-Yves Cardinal (Tom à la ferme), Michel Dumont et Louise Portal. Le film relate l’histoire d’un homme rongé par la maladie qui, contraint à la fatalité de sa condition humaine, finira par prendre une décision bouleversante pour lui et les siens.

Le garagiste était en tournage depuis le 23 mai principalement à Trois-Pistoles, mais aussi à Rivière-du-Loup, Saint-Épiphane et Rimouski.

>> Page Facebook