Katherine Jerkovic et Sébastien Pilote primés au TIFF

Les films « Les routes en février » et « La disparition des lucioles » repartent avec les honneurs de la 43e édition du Toronto International Film Festival..

Karelle Tremblay dans La disparition des lucioles de Sébastien Pilote - On y voit la jeune fille se faire bronzer sur une chaise de jardin

Karelle Tremblay dans La disparition des lucioles de Sébastien Pilote (Source image Les Films Séville)

Hier soir, lors de la remise des prix de la 43e édition du Festival international du film de Toronto (TIFF), quatre longs et courts métrages québécois ont été récompensés.

Meilleur premier long métrage canadien

Le prix du meilleur premier long métrage canadien commandité par la ville de Toronto a été remis à Katherine Jerkovic pour Les routes en février. Dans son allocution, le jury composé de Mathieu Denis, Ali Özgentürk et Michelle Shephard, a souligné la chaleur de ce portrait d’une jeune femme qui reconnecte avec son héritage. Les routes en février devrait prendre l’affiche l’an prochain.

Meilleur long métrage canadien

Le prix du meilleur long métrage canadien s’en est allé à La disparition des lucioles le troisième long de Sébastien Pilote. Le jury a apprécié le réalisme du portrait de cette jeune femme (incarnée par Karelle Tremblay) et sa quête de sens dans un monde qui l’a constamment déçue. Présenté en première québécoise au FCVQ, le film sort en salles vendredi 21 septembre.

À noter également que le prix du meilleur court métrage canadien est allé à Fraternité (Ikhwène), une coproduction entre la Tunisie, le Québec, la Suède et le Qatar, tandis que le film Fauve de Jérémy Comte a reçu une mention honorable.