Beaux souvenirs, Les – Film de Francis Mankiewicz

Seconde collaboration entre Francis Mankiewicz et Réjean Ducharme, Les beaux souvenirs est un drame dur relatant les difficiles relations d’un père et de ses filles. Offrant trop de points de comparaison avec l’illustre Les bons débarras, Les beaux souvenirs ne connut pas le succès attendu.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2015/09/beaux-souvenirs.jpg
Monique Spaziani dans le film Les beaux souvenirs de Francis Mankiewicz (Source image : ONF)

Monique Spaziani dans le film Les beaux souvenirs de Francis Mankiewicz (Source image : ONF)

Écrit par Réjean Ducharme, Les beaux souvenirs est un drame réalisé par Francis Mankiewicz. Un duo qui nous avait donné le magnifique Les bons débarras deux ans auparavant. Ce film s’en apparente d’ailleurs dans ses thèmes, ce qui ne fut pas du goût de tous. Les comparaisons entre les deux films nuiront à cette seconde et dernière collaboration entre ces deux artistes de génie.

À noter aussi qu’il s’agissait d’une première collaboration pour l’ONF et une entreprise du secteur privé pour un long métrage de fiction.

Les Beaux Souvenirs traite des silences avec lesquels nous devons vivre. Ce qui me touche probablement le plus dans la vie, ce sont les choses dont nous ne parlons jamais. Mon film examine ces silences et les profondeurs de l’âme des personnages. (Francis Mankiewicz, 1982)

Réjean Ducharme a proposé à Francis Mankiewicz le scénario de Les beaux souvenirs, l’histoire simple et actuelle de deux jeunes femmes (17 et 21 ans) et de leur père. Dramatique, drôle, poétique, tragique, ce scénario où « les beaux souvenirs » font partie de la vie, au même titre que le soleil, porte en filigrane le thème de la fragilité des êtres. Pour interpréter le rôle de Marie, cette enfant de dix sept ans « troublante comme un ruisseau dont aucun obstacle n’arrête la course », Francis Mankiewicz a choisi une toute nouvelle comédienne: Monique Spaziani. Julie Vincent, vedette du célèbre film Mourir à tue-tête joue le rôle de Viviane, « lac qui retient tout, qui réfléchit tout ». Le père avec « sa tendresse qui ressemble aux feuilles neuves d’un vieil arbre » est interprété par Paul Hébert. Rick, l’ami de Viviane, l’éternel adolescent, est personnifié par R.H. Thomson. (divers extraits du communiqué de presse annonçant le tournage du film).

Image du comédien Paul Hébert dans Les beaux souvenirs (Source image : coll. personnelle)

Le comédien Paul Hébert dans Les beaux souvenirs (Source image : coll. personnelle)

Critique d’époque

…/… Malgré la profondeur et la richesse de ses thèmes, Les Beaux Souvenirs marquent à mon sens un recul par rapport aux Bons débarras. On dirait d’une part que Ducharme n’a pas suffisamment approfondi ses personnages — détournant l’attention des spectateurs sur Marie — et que d’autre part Mankiewicz n’a pas réussi à trouver pour son drame une forme qui lui conviendrait parfaitement. La joliesse du décor, la splendeur de l’image paraissent en porte-à-faux par rapport à la pesanteur du drame. On sent un divorce entre les deux et je ne crois pas que le travail du directeur de la photographie, Georges Dufaux, soit ici en cause: ce sont plutôt les choix du metteur en scène qu’il faut questionner.

Côté interprétation, dans le rôle de Marie, malgré l’évidence de son talent, Monique Spaziani n’arrive manifestement pas à se mettre dans la peau de ce personnage de dix-sept ans. Quant à Julie Vincent, elle semble condamnée d’un film à l’autre à jouer les personnages de désespérées comme dans Mourir à tue-tête. Paul Hébert, malheureusement pour lui et son talent que je ne mets pas en cause, ne paraît guère plus expressif que son cheval. Quant au malheureux Robert H. Thomson, l’anglophone de service, il a dû comme moi se demander ce qu’il venait faire dans cette galère …/…

Luc Perreault, La Presse, samedi 10 octobre 1981

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives