[RVQC 2018] Trois oeuvres indépendantes à découvrir

Plusieurs primeurs et films inédits se retrouvent dans la grille horaire des RVQC 2018. En voici trois choisies parmi les plus indépendantes.

Image extraite de la bande-annonce de Bonnet d'Hômme de Frédéric Barrette - on y voit le profil de deux hommes barbus assis dans le noir en train de fumer des cigarettes

Image extraite de la bande-annonce de Bonnet d’Hômme de Frédéric Barrette

Comme par le passé, plusieurs oeuvres inédites garnissent la grille horaire des Rendez-vous Québec Cinéma. Se trouvant souvent dans l’impossibilité de sortir en salle de façon « régulière », ces productions indépendantes trouvent la voie du grand écran par le biais des festivals provinciaux. J’en ai choisi trois dont les synopsis m’ont paru suffisamment intrigants pour mériter le détour. Ne les manquez pas, ce sera peut-être votre seule chance de les voir sur grand écran cette année.

A de Mitchell Stafiej

C’est animé par la passion et avec l’aide d’une petite campagne de sociofinancement, que le cinéaste Mitchell Stafiej (l’expérimental Found en 2013 et le documentaire The Devil’s Trap en 2016) a mis au monde son drame musical simplement intitulé A. Présenté en première à Pop Montréal en septembre dernier, le film met en vedette Alex Zhang Hungtai, leader du défunt groupe Dirty Beaches. On le retrouve dans la peau d’un rocker alcoolique qui s’enferme chez lui pendant sept jours pour se saouler. Rendez-vous au Quartier Latin le mercredi 28 février au soir pour checker ça.

Bonnet d’Hômme de Frédéric Barrette

Présenté en première mondiale au Festival du cinéma en Abititbi-Témiscamingue, ce premier long métrage de l’artiste de cirque multidisciplinaire Frédéric Barrette s’annonce plus qu’étonnant. Du moins à la lecture de son synopsis qui nous précise que deux anciens artistes déçus quittent tout pour s’installer en pleine nature avec des ânes pour inventer un projet hors du commun. Difficile de faire plus indépendant que ça. On se rend à la Cinémathèque le dimanche 25 février pour vérifier ça.

Maz de Federico Hidalgo

Federico Hidalgo est dans le paysage cinématographique québécois depuis quinze ans, au cours desquels il a déjà réalisé cinq longs métrages de fiction et deux documentaires. Et pourtant, malgré cette présence récurrente, les films de ce cinéaste d’origine argentine restent totalement inconnus. Les RVQC nous donneront l’occasion de tâter du tout dernier, Maz, un drame dans lequel deux ex-soldats se rendent aux funérailles d’une collègue. Ils feront de ce deuil un instrument pour repartir dans la vie civile. C’est à découvrir le mardi 27 février en soirée. À noter aussi que vous pouvez voir deux de ses films en visionnement gratuit sur le site de la compagnie Another City.

 

 

Contenus similaires

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives