Chien de garde dans la course à l’Oscar

Le jury pancanadien pour élire le représentant canadien pour le Meilleur film en langue étrangère de la 91e cérémonie des Oscars a rendu sa décision aujourd’hui.

Image du comédien Théodore Pellerin dans Chien de garde de Sophie Dupuis (Crédit: Babas Photographie)

Théodore Pellerin dans Chien de garde de Sophie Dupuis (Crédit: Babas Photographie)

Même s’il avait été cité dans la liste des prétendants par plusieurs journalistes, Chien de garde comme représentant canadien à l’Oscar du Meilleur film en langue étrangère de Sophie Dupuis, avouons que ça a de quoi surprendre… surtout quand on a en face soi le nouvel opus de Denys Arand, triple nommé dans catégorie. Cela dit, voilà un choix qui s’écarte des sentiers battus et qui nous ravit. Félicitations donc à toutes celles et ceux derrière le film, ils obtiennent aujourd’hui une sélection prestigieuse bien méritée.

Dans l’histoire des Oscars, huit films canadiens se sont retrouvés en nomination officielle dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère. En plus des trois nominations de Denys Arcand (Le déclin de l’empire américain en 1987, Jésus de Montréal en 1990 et Les invasions barbares en 2004 – récipiendaire du seul Oscar canadien de la catégorie), les nommés canadiens sont: en 2007, Water de Deepa Mehta; en 2011, Incendies de Denis Villeneuve; en 2012, Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau; et en 2013, Rebelle de Kim Nguyen.

Reste maintenant à convaincre les membres de l’Academy, ce qui doit être un boulot impressionnant! Une courte liste de neuf films choisis parmi l’ensemble des films reçus sera révélée en décembre 2018. Parmi ceux-ci, cinq titres seront officiellement mis en nomination en janvier 2019. La 91e cérémonie des Oscars se tiendra le 24 février 2019.