Jean-Marc Vallée nous a quittés

Le réalisateur de C.R.A.Z.Y. est décédé dans la nuit du 25 au 26 décembre.

Triste nouvelle au réveil ce matin: le réalisateur, scénariste et producteur québécois Jean-Marc Vallée est décédé subitement dimanche soir à l’âge de 58 ans. Dans la nouvelle annoncée sur le site deadline.com et reprise dans les médias québécois, on apprend que son décès est survenu dans un chalet proche de Québec, dans la nuit du 25 au 26 décembre et dans des circonstances inconnues.

Affiche anglophone du film Liste Noire de Jean-Marc Vallée (source movieposters.com)
Affiche anglophone du film Liste Noire de Jean-Marc Vallée (source movieposters.com)

Né en 1963 à Montréal, Canada, Jean-Marc Vallée a étudié le cinéma à l’Université du Québec à Montréal. De lui, on se souviendra d’une carrière prestigieuse, débutée dans les années 1980 avec des courts et des vidéos musicales. Après Liste noire, premier long métrage en forme de polar politique plutôt original (1995), Vallée signe deux séries B méconnues (Los Locos et Loser Love), marquant son amour pour le cinéma de genre et le cinéma américain en général (lire l’entretien du cinéaste à ce sujet). En 1999, son film Les mots magiques remporte le Jutra du meilleur court métrage.

C’est en 2005 qu’il obtient la reconnaissance internationale avec C.R.A.Z.Y., sans aucun doute l’un des vingt films les plus importants de l’histoire du cinéma québécois, tant par sa grande valeur historique que par la maîtrise hors pair de sa mise en scène. Cette grande saga québécoise reste aujourd’hui l’oeuvre ayant obtenu le plus grand nombre de récompenses au Canada (10 prix Génie et 13 prix Jutra), en plus d’être couronnée meilleur long métrage canadien au TIFF.

Visuel du film CRAZY (rond de tourne-disque)

En 2009, Vallée signe The Young Victoria, un premier long métrage anglophone soigné qui reçoit un Oscar pour les costumes. Deux ans plus tard, il revient au cinéma francophone avec Café de Flore, prestigieuse coproduction avec la France récompensée par huit prix Génie et trois Jutra. En 2013, Dallas Buyers Club obtient trois Oscars (dont meilleur acteur pour Matthew McConaughey et meilleur acteur de soutien pour Jared Leto) en plus d’être cité dans trois autres catégories. Ce film restera dans l’histoire comme étant le premier film d’un Québécois à être nommé pour l’Oscar du meilleur film.

Puis viennent Wild (2014, avec Reese Witherspoon) et Demolition avec Jake Gyllenhaal qui se mérite le prix du public à SXSW (2015). Par la suite, Jean-Marc Vallée s’est orienté avec succès vers la série, réalisant les célèbres Big Little Lies et Sharp Objects, diffusées sur HBO. L’an dernier, Jean-Marc Vallée avait produit le documentaire Big Giant Wave de Marie-Julie Dallaire.

En 2015, Jean-Marc Vallée recevait l’un des Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle. Pour cette occasion, la cinéaste Annie St-Pierre lui avait rendu un hommage à la fois affectueux et désopilant dans un court métrage intitulé 让-马克·瓦雷 (Jean-Marc Vallée) disponible sur le site de l’ONF.

Contenus similaires

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives