Six longs métrages de fiction québécois à Vancouver

Six longs métrages de fiction québécois ainsi que trois documentaires seront proposés au public de la 35e édition du VIFF.

Après Toronto, Halifax et Calgary, c’est maintenant à Vancouver que le cinéma québécois se dévoile au public, dans une 35e édition du Vancouver International Film Festival (VIFF) qui fait peau neuve cette année avec un tout nouveau site web et une restructuration de sa programmation désormais organisée en sections thématiques.

Image officielle du comédien Martin Desgagné dans le film D'encre et de sang (2016)

Martin Desgagné dans le film D’encre et de sang (2016, réal : Alexis Fortier Gauthier, Maxim Rheault, Francis Fortin)

Les films québécois seront présentés dans le volet « True North ». Ils seront admissibles aux prix du  meilleur film canadien (Best Canadian Film), assorti d’une bourse de 10 000$, du réalisateur émergent (Emerging Canadian Director), bourse de 2 000$, du meilleur documentaire (Best Canadian Documentary), bourse de 15 000$ ainsi que du meilleur court métrage (Best Canadian Short Film) dont la bourse est de 2 500$.

Six longs métrages de fictions d’ici seront au programme : 1’54 de Yan England, D’encre et de sang d’Alexis Fortier-Gauthier, Maxim Rheault et Francis Fortin, Écartée de Lawrence Côté-Collins, King Dave de Daniel Grou, Maudite poutine de Karl Lemieux ainsi que Nelly d’Anne Émond. Ils accompagneront trois documentaires d’ici tournant autour des réalités actuelles de la société québécoise et des problématiques autochtones. En dehors du film de Podz, toutes ces productions prendront l’affiche au courant de l’automne ou au début de 2017.

Le VIFF se déroule cette année du 29 septembre au 14 octobre 2016.