Falcon Lake – Film de Charlotte Le Bon

Campé dans la nature sauvage et inquiétante du Québec, ce drame sentimental de Charlotte Le Bon relate la rencontre trouble entre deux jeunes de 13 et 16 ans.

https://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/falcon-lake_Charlotte-Le-Bon_affiche-quebecoise.jpg

Coproduit par la France et le Québec, Falcon Lake est le premier long métrage de Charlotte Le Bon, déjà réalisatrice et scénariste des courts Judith Hôtel (2018) et Iris (2016) et actrice dans, entre autres, Yves Saint Laurent (version Jalil Lespert) et L’Écume des jours.

Librement inspiré de la bande dessinée Une soeur de Bastien Vivès, Falcon Lake relate les premiers émois amoureux d’un adolescent français venu passer ses vacances estivales au Québec, dans un chalet situé au bord d’un lac. S’éloignant assez nettement de l’oeuvre originale, notamment en installant une relation beaucoup plus suggestive entre les deux jeunes, le film se présente comme une comédie romantique classique, dans laquelle Le Bon et son coscénariste François Choquet suivent pas à pas les conventions du genre en les bonifiant d’une part importante d’angoisse. Laquelle fait écho à la fois à des paysages sauvages chargés de mystère, aux légendes morbides qui les entourent et au sentiment d’instabilité émotionnelle que ce rituel de passage impose aux deux protagonistes.

Falcon Lake a été présenté en première mondiale lors de la 54e Quinzaine des réalisateurs de Cannes en mai 2022. Il a depuis suivi un parcours festivalier important, dont le 51e Festival du nouveau cinéma de Montréal, où il a tenu sa première québécoise lors de la soirée d’ouverture. La sortie en salle a lieu le 14 octobre 2022.

Entrevue avec la réalisatrice

Des ados insouciants, un danger qui se cache. Cela rappelle certains autres films…

Je suis fan des films de genre horrifique. Ce sont mes premiers souvenirs forts de cinéma. Quand j’étais gamine au Québec avec des copines on se faisait des soirées Scream, Souviens-toi… l’été dernier ou plus tard Shining, mortes de trouille mais ravies de l’être. Petits détails drolatiques : j’ai tourné Falcon Lake dans une petite ville des Laurentides qui s’appelle Gore. Notre base était située à côté d’un cimetière et tous les midis, l’équipe mangeait près des tombes. C’était étrangement très sympathique.

Comment avez-vous organisé cette osmose entre l’impression ambiguë distillée par les paysages, et la caractérisation elle-même complexe des deux personnages principaux ?

De mon point de vue, Chloé devait impressionner Bastien non seulement par sa beauté et son insolence, mais aussi, par son étrangeté et sa noirceur. Elle est travaillée par la sensation qu’elle n’appartient à aucun groupe, ni familial, ni amical. Sa fascination pour les histoires tragiques et les fantômes sont des éléments singuliers qui l’isolent et exposent la solitude qu’elle ressent secrètement. Bastien, lui, est un jeune garçon de 14 ans qui navigue à vue dans une twilight zone où l’enfant est encore là tandis que se dessine la silhouette de l’adulte. C’est sur ce terrain des intermédiaires que Chloé et Bastien vont se rencontrer, se comprendre et s’aimer.

Une des forces de Falcon Lake, c’est que vous arrivez à transposer à l’image ce qui se passe dans leurs têtes.

Probablement parce que j’ai vécu moi même ces instants de doute propres à l’adolescence, d’un point de vue aussi bien sexuel qu’existentiel. C’est une aventure unique, cruciale et parfois douloureuse que ces temps de métamorphoses et de passages. L’adolescence est un sujet de cinéma exaltant à condition qu’on ne cède pas à l’esprit de sérieux ou à la guimauve.

Falcon Lake c’est le récit d’une rencontre très progressive de deux désirs en friche…

Aucun coup de foudre en effet. Chloé et Bastien ont trois ans de différence. A cet âge-là, c’est un fossé immense. Elle est presque une femme, il débute l’adolescence. Ils s’approchent avec prudence, se testent et se guettent. Pour le dire un peu solennellement, Falcon Lake, c’est une petite enquête sur le désir. ll y a le feu au lac !

Entrevue avec la réalisatrice réalisée par Gérard Lefort et extraite du dossier de presse du film fourni par Sphère Films

Résumé

Sur l'invitation de leurs amis, Bastien et ses parents arrivent au Québec pour passer leurs vacances d'été dans un chalet situé au bord d’un lac. Bastien fait la connaissance de Chloé, la fille de ses hôtes. Malgré les trois ans qui les séparent, le jeune français tombe sous le charme de cette jeune femme mystérieuse, persuadée que le lac est habité d'une légende tragique.

©Charles-Henri Ramond

Distribution

Joseph Engel (Bastien), Sara Montpetit (Chloé), Anthony Therrien (Oliver), Pierre-Luc Lafontaine (Stan), Karine Gonthier-Hyndman (Louise), Thomas Laperrière (Titi), Monia Chokri (Violette), Arthur Igual (Romain), Lévi Doré (Paul), Jeff Roop (Bryan)

Fiche technique

Genre: drame sentimental - Origine: Coproduction France-Québec (51%-49%), 2022 - Durée: 1h40 - Images: 16mm, couleurs, ratio 1.37:1 - Langue V.O.: Français, Anglais - Visa: Général (déconseillé aux jeunes enfants) - Première mondiale: 17 mai 2022, Cannes - Première québécoise: 6 octobre 2022, FNC - Sortie en salles: 14 octobre 2022 sur 26 écrans (Qc), 7 décembre 2022 (Fra) - Tournage: durant 26 jours, du 23 juillet au 29 août 2021, à Gore dans les Laurentides

Réalisation: Charlotte Le Bon - Scénario: Charlotte Le Bon, avec la collaboration de François Choquet, d'après le roman graphique "Une soeur" de Bastien Vivès - Production: David Gauquié, Julien Deris, Sylvain Corbeil, Nancy Grant, Jalil Lespert, Dany Boon, Jean-Luc Ormières - Producteurs exécutifs: Tim Headington, Theresa Steele Page, Charlotte Le Bon, Émilie Georges, Naima Abed, Whitaker Lader - Sociétés de production: metafilms (Qc), Cinéfrance Studio, Onzecinq (Fra) en collaboration avec Ley Line Entertainment, Les Productions du ch’timi (Fra) avec la participation financière de Téléfilm Canada, SODEC, Le Fonds Harold Greenberg, crédits d'impôts fédéraux et provinciaux. En collaboration avec Radio-Canada et Super Écran - Distribution: Sphère Films (Qc), Tandem Films (Fra)

Équipe technique - Assistante à la réalisation: Marilou Caravecchia-Pelletier - Coiffures: Christophe Guitart - Costumes: Gabrielle Lauzier - Direction artistique: Alex Hercules Desjardins - Direction de production (Qc): Pascal Bascaron, Nicolas Chabot - Direction de production (Fra): Charles Jaeger - Direction de postproduction: Francesca Betteni-Barnes - Maquillages: Sandra Ruel - Mixage: Stéphane Thiébaut - Montage images: Julie Lena – Musique: Shida Shahabi - Photographie: Kristof Brandl - Son: Stephen de Oliveira, Séverin Favriau

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives