Portion d’éternité – Film de Robert Favreau

Portion d’éternité, premier long métrage de fiction réalisé et scénarisé par Robert Favreau, est l’une des rares incursions du cinéma québécois dans l’univers de la science et de la technologie.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2013/07/portion-eternite.jpg
Patricia Nolin et Gilles Pelletier dans Une portion d'éternité de Robert Favreau - Scène d'ouverture - Source: collection personnelle

Patricia Nolin et Gilles Pelletier dans Une portion d’éternité de Robert Favreau – Scène d’ouverture – Source: collection personnelle

Portion d’éternité est le premier long métrage de fiction réalisé et scénarisé par Robert Favreau, documentariste réputé (Le soleil a pas de chance, ONF, 1975).

Par le biais de l’expérience d’un couple infertile ayant essayé en vain plusieurs options pour avoir un enfant, le film aborde le thème des nouvelles technologies de reproduction. Désespéré quant à leur condition, Marie et Pierre accepteront à regret de se livrer aux mains d’un scientifique dont les avancées dans le domaine de la fécondation in vitro se font en totale impunité, au péril de la vie des patientes.

Danielle Proulx et Marc Messier dans Une portion d'éternité de Robert Favreau - Le couple heureux, se prépare à avoir un enfant fécondé in-vitro - Source: collection personnelle

Danielle Proulx et Marc Messier dans Une portion d’éternité de Robert Favreau – Le couple heureux, se prépare à avoir un enfant fécondé in-vitro – Source: collection personnelle

« Ce n’est pas un J’accuse que j’ai fait. En quelque part, la passion des couples et celle des biologistes est la même. C’est une passion pour la vie, c’est un désir de création et c’est surtout une peur qu’une fois morts, ils soient disparus. » déclarait-il à La Presse lors de la présentation du film à Montréal.

Favreau nous initie à certaines techniques actuellement utilisées, mais surtout il interroge le fonctionnement du monde scientifique engagé dans les NTRH. C’est l’occasion pour les spectateurs d’apprendre les dessous du monde scientifique : des médicaments utilisés et non approuvés par le gouvernement, des médecins qui ne reconnaissent pas la douleur provoquée par ces techniques, le peu d’information donnée aux couples et la rapidité avec laquelle ils doivent prendre leurs décisions, etc. (Texte source : publication Du chou à l’éprouvette du 23 septembre 1989).

Paul Savoie dans Une portion d'éternité de Robert Favreau - Le laboratoire d'expérimentation - Source: collection personnelle

Paul Savoie dans Une portion d’éternité de Robert Favreau – Le laboratoire d’expérimentation – Source: collection personnelle

Présenté en compétition au Festival des films du monde en 1989, le film y remporta le prix du meilleur film canadien et le prix de la meilleure actrice décerné à Danielle Proulx. Au Festival international de Mannheim la même année, Portion d’éternité avait remporté le Prix oecuménique. Malgré un succès appréciable en salles (plus de 83 000 entrées), le film n’a jamais été édité en format DVD.

Le titre de la version anglaise est Looking for Eternity.

Danielle Proulx dans Une portion d'éternité de Robert Favreau - Marie se prépare à être fécondée en lisant un livre - Source: collection personnelle

Danielle Proulx dans Une portion d’éternité de Robert Favreau – Marie se prépare à être fécondée en lisant un livre – Source: collection personnelle

Réception critique

« Favreau relève le difficile défi d’aborder un sujet qui n’a pas encore été épuisé. Les comédiens apportent une dimension extraordlnalrement humaine ». – CARMEL DUMAS, Radio-Canada

« Le film traite, et de façon fascinante, d’un problème terriblement actuel. Danielle Proulx y est absolument formidable – une révélation ». – RENÉ HOMIER-ROY, Radio-Canada

« PORTION D’ÉTERNITÉ surprend par la qualité de sa recherche et par l’excellence de sa direction d’acteurs. Favreau fait preuve d’une maîtrise remarquable ». – LUC PERREAULT, La Presse

« C’est un sujet moderne et tout particulièrement d’actualité. Une fiction è la limite du fantastique ». – FRANCO NUOVO, Journal de Montréal

Référence : [1]: Texte paru dans la publication scientifique intitulée Du chou à l’éprouvette datée du 23 septembre 1989

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives