Cap Tourmente – Film de Michel Langlois

Cap Tourmente est le premier long métrage réalisé pour les salles de cinéma par Michel Langlois. Il s’agit d’un drame psychologique axé sur les amours et les relations troublées d’une famille à la dérive.

https://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2014/10/cap_tourmente.jpg
Image de la comédienne Élise Guilbault dans le film Cap Tourmente (Michel Langlois, 1993)

Élise Guilbault dans le film Cap Tourmente (Michel Langlois, 1993)

Cap Tourmente est le premier long métrage réalisé pour les salles de cinéma par Michel Langlois, auteur en 1991 du téléfilm Comme un voleur… et du documentaire Lettre à mon père en 1992. Ressac était le titre de travail. Présenté en ouverture des 11e Rendez-vous du cinéma québécois, le film y avait remporté le Prix Guy L’Écuyer.

Œuvre littéraire léchée et classique dans sa facture, Cap Tourmente est un drame psychologique qui dresse le portrait des membres d’une famille propriétaire d’une auberge de la région de Charlevoix et s’attarde sur les relations d’amours parfois troubles qui les unissent. En 2008, Langlois réalisera le documentaire Mère et monde qui rend hommage à la famille Desgagnés, qui avait été la source d’inspiration directe du scénario de Cap Tourmente.

Reçu chaleureusement par certains, assez froidement par d’autres, ce projet ambitieux n’eut qu’une carrière limitée aux yeux du public. L’hermétisme du film y est sans doute pour quelque chose. Dans les colonnes du quotidien La Presse (édition du 6 février 1993), Huguette Roberge avait ces mots pour confirmer le malaise et pour décrire une certaine retenue :

En dépit du cadre réaliste. Cap Tourmente cache trop de pièces pour qu’on puisse se retrouver dans le puzzle de ses drames croisés. On en sort ému, et surpris de l’être, tant il nous laisse de points d’interrogation. La distribution est à peu près sans reproche. Si Roy Dupuis « dérange » un peu en faux blond, l’interprétation d’Élise Guilbault doit être soulignée de deux traits. Le dialogue est hérissé de quelques malheureux jurons bien de chez nous, et d’heureuses pointes d’humour sarcastique. Mais…

Dieu qu’ils ont l’âme tourmentée, ces personnages de Cap Tourmente! Et qu’elle est obscure, cette histoire d’amours impossibles qui se télescopent: maternel, filial, fraternel, incestueux, homosexuel, bisexuel, furtif ou conjugal, sans oublier cet amour commun de la mer qui promet des ailleurs plus beaux, parce que rêvés. Tout y est à prendre ou à laisser. On risque de s’y perdre. On peut même aussi… aimer s’y perdre!

Résumé

Défiant l'immensité du fleuve, dressée comme un phare sur la rive, l'auberge des Quatre Vents abrite le clan O'Neil, une famille de marins qui n'a plus ni bateau ni capitaine. Jeanne, veuve d'un homme de mer, aime trop son fils, Alex, homme-enfant provocant et destructeur. Alex aime trop sa soeur, Alfa, une femme rebelle et désabusée qui ne voudrait pas tant aimer son frère et qui donnerait tout pour être mieux aimée de sa mère. Et puis, Jean-Louis, l'ami, l'amant, qui revient après une longue absence et tentera de montrer à chacun le chemin de la liberté.

Source : Annuaire du Cinéma québécois 1993, p. 13 et 14

Distribution

Roy Dupuis (Alex O'Neil) ; Élise Guilbault (Alfa O'Neil) ; Andrée Lachapelle (Jeanne O'Neil) ; Gilbert Sicotte (Jean-Louis McKenzie) ; Macha Limonchick (Barbara Kruger) ; Gabriel Gascon (Monsieur Simon) ; Luc Picard (Wilfred Bourgault) ; André Brassard (Jos) ; Michèle Deslauriers (Madame Huot) ; Caroline Dhavernas (Valérie Huot) ; Roger Léger ; Benoît Guérin ; Antoine Tremblay ; Éric Cabana ; Dana Carré ; Fran^cois Gaudreault

Fiche technique

Genre: Drame - Origine: Québec, ©1993 - Durée: 1h52 - Langue V.O.: français - Date de sortie: 5 février 1993 - Visa: 16 ans et plus - Tournage: 20 juillet au 28 août 1992 à Saint-Siméon ; Tadoussac et Montréal - Budget approximatif: 2,1 Millions $

Réalisation: Michel Langlois - Scénario: Michel Langlois avec la collaboration de Marcel Beaulieu - Conseillers à la première version du scénario : Léa Pool ; Paul Vecchiali - Production: Bernadette Payeur ; Doris Girard - Producteur associé: Marc Daigle - Sociétés de production: ACPAV en association avec l'Office national du film avec la participation de Téléfilm Canada, SOGIC - Distribution: Cinepix Film Properties (CFP)

Équipe technique - Conception sonore: Claude Beaugrand - Costumes: Denis Sperdouklis, Louise Dubé - Conception visuelle: Normand Sarrazin - Décors: Frances Calder - Montage: Jean-Claude Coulbois - Musique: xxx - Photographie: Éric Cayla - Son: Richard Besse

Infos DVD/VOD

À notre connaissance, Cap Tourmente n'est pas disponible en format DVD au Québec. Ayant été numérisé grâce au programme Éléphant, il est désormais disponible sur iTunes.

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives