Tadoussac – Film de Martin Laroche

Avec Tadoussac, Martin Laroche aborde une quête qui hante le cinéma québécois depuis ses débuts: la recherche de ses origines.

http://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/2017/11/tadoussac_affiche.jpg

Lien YouTube : http://youtu.be/watch?v=1tF9Kpf2zF8

Avec Tadoussac, Martin Laroche aborde à nouveau un sujet délicat. Après un drame sombre traitant de l’excision (Les manèges humains), le cinéaste se penche cette fois sur une quête qui hante le cinéma québécois depuis longtemps: la recherche de ses origines. L’intrigue reprend une prémisse similaire à celle du film Une jeune fille de Catherine Martin: la fuite en avant d’une jeune femme, exilée dans une région éloignée pour y retrouver ses racines. Produit avec peu de moyens, Tadoussac repose sur la sincérité d’un récit simple et sur un traitement naturaliste qui évoque les belles heures du cinéma direct.

Lors de son parcours festivalier de l’automne 2017, Tadoussac a remporté le Prix spécial du jury à Dieppe, tandis que son actrice Camille Mongeau a reçu le Bayard de la meilleure comédienne au Festival du film francophone de Namur. Sa première montréalaise a eu lieu le 8 novembre à Cinémania et sa sortie en salle est le 1 décembre.

L'actrice Camille Mongeau lors du repérage du film de Martin Laroche Tadoussac (photo: page Facebook du film)

L’actrice Camille Mongeau lors du repérage du film de Martin Laroche Tadoussac (photo: page Facebook du film)

Mot du réalisateur

J’ai passé trois étés à Tadoussac. J’ai travaillé dans un bar, dans une boulangerie, j’ai aussi profité de la tranquillité des lieux pour écrire mes projets de films. Tadoussac est un endroit particulier: il passe d’un village touristique où défilent 350 000 personnes pendant l’été à un village placardé de 800 habitants pendant l’hiver. Situer un film dans ce village, dans ce lieu festif endormi par l’hiver, me plaisait beaucoup. Et l’histoire de Chloé aussi, l’histoire de cette jeune femme de 18 ans qui veut connaitre sa mère, mais dont la quête prend rapidement une tournure qu’elle n’avait pas prévue.

Après avoir écrit un film traitant de l’excision dans un parc d’attractions ambulant (Les manèges humains), je me suis donné comme défi avec Tadoussac de peindre la complexité d’une histoire en apparence simple et de construire une intrigue par couches jusqu’à lui donner une profondeur insoupçonnée. Encore une fois, je traite d’une problématique féminine, car je considère que l’évolution du statut des femmes dans nos sociétés est l’une des histoires les plus riches de notre passé récent. Malgré certains idiots clamant la fin du combat féministe, les stéréotypes continuent toujours d’influencer notre psyché sociale et nous sommes maintenant à un carrefour où les lois ont évolué, mais où les réflexes traditionnels demeurent. Humblement, avec Tadoussac, j’ai cherché à déconstruire certains de ces réflexes tout en illustrant la réalité de personnages qui s’y trouvent confrontés.

Extrait du dossier de presse

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives