Death And Life Of John F. Donovan, The – Film de Xavier Dolan

The Death And Life Of John F. Donovan est le premier long métrage en anglais de Xavier Dolan.

https://www.filmsquebec.com/wp-content/uploads/Death_Life_John_Donovan_poster.jpg

Lien YouTube : https://youtu.be/watch?v=qlHObLzq3uE

Septième long métrage de Xavier Dolan, The Death And Life Of John F. Donovan (Ma vie avec John F. Donovan) est aussi son premier en anglais. Dotée d’un budget de plus de 35 millions de dollars canadiens, cette production est la plus ambitieuse de la courte carrière de son auteur, mais aussi peut-être de toute l’histoire du cinéma québécois. Tourné en 35 et 65mm à compter de l’été 2016 et durant près d’une année, ce film très (trop?) ambitieux aura mis plus de trois ans avant d’arriver sur les écrans québécois. Avec ses grosses pointures hollywoodiennes (Kit Harington, Natalie Portman, Susan Sarandon, Kathy Bates), The Death And Life Of John F. Donovan marquait un changement majeur dans la carrière de Xavier Dolan et affichait clairement ses velléités internationales.

«Pour la première fois, tout a été pénible et problématique du début à la fin …/… J’ai connu toutes les déceptions que je pouvais vivre, humainement et artistiquement» -Xavier Dolan à l’hebdomadaire Télérama.

Malheureusement, le script original, long de 160 pages, a donné lieu à une oeuvre difficilement commercialisable d’une durée de plus de quatre heures. Raccourci de moitié, le film a perdu une grande part de son attrait en la personne de Jessica Chastain, dont le personnage a été coupé au montage. Finalement présenté à Toronto en septembre 2018, le film n’a pas reçu que des éloges, loin s’en faut.

Tournage du film The Death And Life Of John F. Donovan de Xavier Dolan - Crédit Shayne Laverdière

Tournage du film The Death And Life Of John F. Donovan de Xavier Dolan – Crédit Shayne Laverdière

Intentions du réalisateur

Il y a des années que je veux raconter cette histoire – avant J’ai tué ma mère. Il est toujours délicat de s’aventurer dans la zone des « films sur les films ». Tout le monde est a priori irrité par ces projets sur le milieu. Mais ce n’est pas un film sur le milieu. C’est un film sur un homme qui tente sa chance, et essaie de vivre son rêve et sa vie en même temps, pour se faire dire à l’arrivée qu’il n’en a pas vraiment la possibilité. C’est aussi un film sur un enfant qui rêve d’avoir la vie de son idole, pour toutes les plus mauvaises raisons du monde, ne réalisant pas à quel point cette vie-là est douloureuse. J’ai été cet enfant qui écrivait des lettres à ses acteurs préférés – je le suis encore, d’ailleurs. Et cette histoire est un hommage aux acteurs qui m’ont inspiré et fait rêver plus jeune – certains d’entre eux sont morts depuis, d’autres sont tout simplement disparus sans bruit, parce qu’ils ne rentraient pas dans le moule.

Il y a eu des moments de doutes où je pensais ne pas être capable de faire ce film. Mais il est ancré si profondément en moi, et est une partie si importante de mes dernières années passées dans ce milieu à observer toutes les particularités et les injustices de cette industrie que j’ai réalisé qu’il me fallait à tout prix faire ce film.

Xavier Dolan, par voie de communiqué

Rappel des dates importantes du projet

4 novembre 2015 – premières informations sur le film communiquées par le distributeur. Dévoilement de la distribution, annonce d’un tournage au printemps.

9 juillet 2016 – début du tournage à Montréal, qui durera jusqu’au 3 septembre avant de se transporter à New York, Prague et Londres. Le distributeur n’en fait l’annonce que deux semaines plus tard. Au total, le tournage s’est étalé sur près d’une année.

8 février 2017 – Seville annonce que Jacob Tremblay se joint à la distribution du film.

4 février 2018 – par l’entremise de plusieurs médias, on apprend que le cinéaste a coupé toutes les scènes dans lesquelles apparaissait l’actrice américaine Jessica Chastain, pourtant l’une des stars sur lesquelles la promotion a été faite. Cette dernière jouait un rôle de « méchante » qui, nous dit-on, ne cadrait plus dans l’histoire que Dolan souhaitait raconter. On apprend aussi que le montage initial durait 4h30 et que les séquences oniriques tournées à Prague ont également été coupées.

13 avril 2018 – c’est maintenant certain, le film n’ira pas à Cannes, pour des problèmes de montage non terminé. Le réalisateur admettra plus tard que le montage a duré deux ans.

10 septembre 2018 – une version de 123 minutes est présentée en première mondiale au TIFF. La réception critique est majoritairement négative, au mieux mitigée. La date de sortie reste suspendue à une éventuelle distribution aux États-Unis.

25 février 2019 – Xavier Dolan accorde une longue entrevue à Télérama (réservée aux abonnés) dans laquelle il prend la plupart du blâme en parlant de son « incompétence » à gérer un projet trop gros.

13 mars 2019 – sortie du film en France sur 370 écrans. L’accueil critique est assez froid. Le film attire 339 000 spectateurs, soit à peine plus du tiers des entrées de Mommy.

26 juin 2019 on apprend que le film sortira enfin au Québec le 23 août à Montréal, Toronto, Vancouver, Calgary, ainsi qu’à Québec, Sherbrooke, Trois-Rivières et Gatineau.

23 août 2019 – sortie en salle au Québec.

4 septembre 2019 – sortie en DVD et en Blu-ray en France (éditeur : TF1 Studio / Distributeur : Universal Pictures Video).

Qui sommes-nous ?

Né en décembre 2008, Films du Québec est un site d'information indépendant, entièrement dédié au cinéma québécois de fiction. Films du Québec contient les fiches détaillées des films québécois, des actualités, des critiques et des bandes annonces et bien plus.
Création et administration : Charles-Henri Ramond, membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma.

Catégories

Archives